Ravip à Djakotomey : Célestin Kplabou dénonce la mauvaise répartition des kits

Ravip à Djakotomey : Célestin Kplabou dénonce la mauvaise répartition des kits

Moins d’une semaine après le démarrage du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (RAVIP), le chef de l’arrondissement de Kinkinhoué dans la commune de Djakotomey a donné de la voix.

Installation de la commission du Ravip: Une mort en douce du Cos-Lepi au Bénin

En marge d’une cérémonie de distinction en agropastoral et nutrition le samedi dernier, Célestin Kplabou s’est confié à la presse. Il parle de la mauvaise implication de certains élus et de la mauvaise répartition des kits dans son arrondissement.

Selon Célestin Kplabou, chef de l’arrondissement de Kinkinhoué, la faible participation des populations de sa localité à l’opération d’enrôlement du recensement administratif à vocation d’identification de la population (RAVIP), s’explique par la mauvaise répartition des Kits. En effet, sur place seulement deux kits sont mis à disposition de l’arrondissement pour l’enrôlement. Les deux équipes déployées sont installées au musée régional de Kinkinhoué et reçoivent simultanément les populations. Un état de chose qui n’est pas normal aux dire du CA Kplabou.

« J’ai demandé à l’équipe de l’Agence nationale de traitement (ANT) que les kits soient répartis dans les villages de l’arrondissement pour mieux couvrir l’opération » a déclaré le chef de l’arrondissement de Kinkinhoué.

Malheureusement, « mes observations n’ont pas été prises en compte », se désole l’élu communal qui dénonce par la même occasion la faible implication des conseillers dans le bon déroulement des opérations. « Nous sommes au bénin et les populations sortent par l’entremise des crieurs publics ; or ils ne sous associent pas correctement » a déclaré le CA Kplabou. Il poursuit en ces termes « Au cours d’une rencontre avec l’ANT, ils nous ont fait savoir que les équipes déployées doivent faire le point de l’enrôlement aux chefs d’arrondissements ; mais jusqu’ici nous ne savons pas comment les choses se passent ». Cet état de choses participe à la faible mobilisation des populations pour l’enrôlement.

Au quatrième jour de l’opération, environs 136 personnes sont enrôlées dans l’arrondissement de Kinkinhoué après nos investigations. Il faut signaler que le matériel fait défaut par endroits dans la commune, notamment à Djakotomey

Commentaires

Commentaires du site 0