Ravip au Bénin : politiciens et membres du gouvernement en campagne

Ravip au Bénin : politiciens et membres du gouvernement en campagne

La campagne de vulgarisation du Recensement administratif à vocation d’identification de la population bat son plein. Les membres du gouvernement et les élites politiques investissent depuis quelques jours les localités du Bénin et travaillent à la vulgarisation du (Ravip).

Cotonou- Bénin : Gnonlonfoun et Toboula au contact des populations du 8ème arrondissement

Cette opération lancée depuis le 1er novembre 2017, déclenche les passions chez les ténors politiques et les mobilise autour de l’initiative gouvernementale dont la finalité reste floue dans l’esprit des personnes averties.

La campagne de vulgarisation du Ravip lancée depuis le 1er novembre 2017, évolue à grands pas dans les localités du Bénin. En effet, des membres du gouvernement, députés et acteurs politiques soutenant les actions du chef de l’Etat sont répartis sur tout le territoire national pour faire adhérer les populations. L’intérêt du Ravip est présenté dans chaque localité pour susciter l’enrôlement. Les Béninois vivent ainsi le charme des politiques ces derniers jours, et les membres du gouvernement ne tarissent pas d’arguments pour les sensibiliser.

« Le seul document qui permet à l’Etat de connaître ses citoyens est le Ravip, et nul n’aura raison de ne pas se faire enrôler », explique Adidjatou Mathys, ministre du travail et de la fonction publique devant les citoyens au cours d’une tournée dans le cadre des supervisions de l’opération du Ravip dans le département de l’Ouémé.

C’était ce dimanche 05 novembre à Porto-Novo, en présence d’autres membres du gouvernement tels que Jean-Claude Dona Houssou de l’énergie et Serge Ahissou du commerce et d’industrie. Le ministre Adidjatou Mathys dans son adresse, déplore les sabotages à l’encontre du processus. C’est dans cette dynamique qu’elle a invité toute la population à se mobiliser autour du Ravip, afin de bénéficier de ses nombreux avantages.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Atanasso, le ministre des affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci accompagnés du député Jean-Eudes Okoundé, sillonnent le département des collines avec les mêmes explications sur l’utilité du recensement. Dans le septentrion, les acteurs en charge de la sensibilisation sont entre-autres l’ancien directeur général du Conseil national des chargeurs du Bénin, entouré pour la circonstance d’autres cadres, natifs des communes de Matéri, Tanguiéta, Cobly, Boukombé…

On remarque en somme une grande avancée dans la campagne de vulgarisation du Recensement administratif à vocation d’identification de la population, car les acteurs politiques s’impliquent pour une large adhésion, au même titre que le Pag

Commentaires

Commentaires du site 0