Recrutements au Mef : 63.700 candidats à l’assaut des épreuves

Recrutements au Mef :  63.700 candidats à l’assaut des épreuves

Le collège d’enseignement général (CEG) 1 de Lokossa, a abrité ce samedi le concours de recrutement des agents permanents de l’Etat au profit du ministère de l’économie et des finances.

La coopération belge accorde plus de 3 millions d’euros au Bénin

C’est la ministre du travail et de la fonction publique, Mme Adidjatou Mathys, qui a donné le top des épreuves. Pour un besoin estimé à 326 agents permanents de l’Etat, ils sont 63.700 candidats à plancher sur toute l’étendu du territoire national ce samedi.

Il s’agit du concours de recrutement de l’État au profit du ministère de l’économie et des finances. Pour la circonstance, la ministre Adidjatou Mathys en charge de la fonction publique, en lançant les épreuves à Lokossa, a procédé aux vérifications habituelles du scellé des épreuves avant de demander aux candidats de faire preuve de courage et de lucidité en abordant les épreuves.

il faut signaler que les 63.700 candidats sont répartis dans 15 centres de composition sur le plan national, dans le cadre de ce concours qui se déroule ces samedi et dimanche dans plusieurs corps, dont : inspecteur de contrôleur ; administrateur des impôts et du trésor public ; administrateurs des services financiers et contrôleurs des services financiers.

Selon les statistiques du ministère du travail et de la fonction publique, sur 72.200 dossiers inscrits au départ, 8500 ont fait l’objet de rejet pour divers motifs

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 semaines

    Il faut un peu d’imagination et de créativité. ailleurs pour parer à une telle absurdité, l’administration des finances ouvre une école, où sont formés régulièrement ceux qui doivent travailler dans l’administration des finances. Ceux-ci subissent un nombre d’année de cursus et après Admission rentrent dans la fonction publique, où ils vons remplacer ceux qui vont en Retraite ou occuper des places nouvellement crées. Ceci permet aussi d’occuper certaines places dans la fonction par Avancement professionnel .

    Car un concour qui rassemble d’aussi nombreux postulants pour un si nombre restreint, la transparence n’est plus de mise et la corruption est nécessairement au rendez-vous quelqu’en soit les précautions qu’on aurait prises.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 semaines

    Que fera le ministère des finances s’il arrivait que 2000 parmi ceux qui ont concouru ont rassemblé exactement sur chacun d’eux la même totalité de Points?

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 semaines

    72200 candidats pour 326 postes en vue au ministère des finances. Près de 200 personnes qui rivalisent pour une place. ce n’est pas lá la misère voire la pauvreté du système étalée au vrai jour?