Santé – Supposé dégel de la crise : Adolphe Houssou menace de répondre à la « ruse par la rage »

Santé – Supposé dégel de la crise : Adolphe Houssou menace de répondre à la « ruse par la rage »

Ça sent toujours le souffre entre le gouvernement et les syndicats de la santé. Le porte-parole de l’intersyndicale a affirmé au micro de la radio Soleil Fm que la crise est loin d’être finie.

Deuxième programme Mca au Bénin: Tout au point pour l’entrée en vigueur

Des propos qui contrastent avec ceux tenus par le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané vendredi dernier. Il avait affirmé  que la crise était en voie de dégel. A en croire Adolphe Houssou, c’est un marché de dupe que le gouvernement propose aux syndicats et affirme qu’ils vont répondre à cette “ruse par la rage“.

De l’avis du syndicaliste qui s’exprimait au micro de la radio Soleil FM, le mouvement de débrayage dans le secteur de la santé va s’intensifier dans les jours à venir parce qu’aucun accord n’a été trouvé entre le gouvernement et le collectif.

Pour rappel, d’après un rapport de l’Intersyndicale des ressources humaines en santé, les discussions sont toujours en cours avec le gouvernement. Les syndicats de la santé devraient rencontrer leurs interlocuteurs le 16 novembre prochain pour discuter des revendications d’ordre administratif.

Pour les doléances relatives aux primes, les syndicalistes demandent le paiement immédiat de la moitié de la somme due au lieu du tiers dont a  parlé M Bio Tchané. De plus, le gouvernement n’aurait pas satisfait à leur demande de rapportage de la décision de création d’une commission de mise en œuvre des réformes dans le secteur.

Toutes ces revendications non encore satisfaites montrent que le bout du tunnel est encore loin dans le bras de fer qui oppose le gouvernement aux syndicats de la santé.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Je crois que cette fois, les responsables des syndicats de la santé poussent le bouchon trop loin. Ils finiront par ne rien obtenir avec cette attitude

    • Avatar commentaire
      Ganster national 2 semaines

      C est ce a quoi on doit s attendre quand des ministres dans le gouvernement gagnent 16 millions par mois, des prefets 5 millions par mois, et on demande aux pauvres travailleurs de faire des sacrifices.