Zimbabwe: Polémique après les révélations sur une récente visite du Chef de l’armée en Chine

Zimbabwe: Polémique après les révélations sur une récente visite du Chef de l’armée en ChineConstantino Chiwenga, Chef de l'armée zimbabwéenne Photo: AFP

Situation confuse depuis hier au Zimbabwe. L'armée qui a pris le "contrôle" a affirmé qu'il ne s'agissait pas d'un coup d'Etat. Une nouvelle polémique est née depuis des révélations sur une visite la semaine dernière du Chef de l'armée en Chine.

Mugabe ou la fin peu glorieuse d’un héros authentique

Le 15 Novembre 2017 sera assurément un jour mémorable pour le Président Mugabe et son épouse Grace. L’armée a pris le contrôle de plusieurs points stratégiques de la capitale. Plus tôt dans la nuit du Mardi au Mercredi, des tirs ont été entendus près de la résidence du Président zimbabwéen.

Dans cette situation confuse, le Président Mugabé est assigné à résidence. Grace, son épouse, quant à elle, a quitté le pays dans la journée selon les informations distillées dans l’opinion internationale. “Qu’est ce qu’il y a bien pu se passer?” C’est sûrement la question que se pose plusieurs observateurs de la vie politique zimbabwéenne. Des informations qui étaient parues anodines au moment où elle se produisait ont refait surface et cré la polémique.

En effet, le ministère chinois de la Défense avait fait le point la semaine dernière de la visite du Chef de l’armée zimbabwéenne, Constantino Chiwenga, dans un article sur son site où on pouvait voir plusieurs photos dont une dans une salle de conférence. Avec les événements qui se sont produits hier, plusieurs observateurs s’interrogent sur les réels motifs de cette visite. Ces révélations qui ont créé la polémique ont poussé le Chine à réagir.

Réaction de la Chine

Comme beaucoup de nations du monde, la Chine a réagi hier par rapport à la situation confuse au Zimbabwe. Mais contrairement à d’autres pays, un point particulier a émergé pendant la déclaration du porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang: la visite du Chef de l’armée Zimbabwe une semaine plus tôt. A en croire Geng Shuang, il a été question d’ “échange militaire normal” entre les deux nations.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Titre pompeux,contenu vide!

  • Avatar commentaire

    Moi..je ne comprends pas…comment les bidasses..ont laissé filer..vers la namibie…cette prétentieuse,arriviste,frivole hystérique,et dépensière…madame mougabé…

  • Avatar commentaire
    TODJINOU Moussa Edgard Il y a 1 année

    Rien à dire, rien à voir, circulez.