Affaire CNSS: Le FSP dénonce une procédure « arbitraire »

Affaire CNSS: Le FSP dénonce une procédure « arbitraire »

Après le report du procès de Laurent Mètongnon ce mardi matin, les membres du Front pour un Sursaut Patriotique ont organisé ce matin une conférence de presse à la bourse du travail à Cotonou.

Bénin : Deux chefs d’accusation ridicules contre Mètongon selon le Fsp

Les responsables de ce mouvement politique ont une fois encore fustigé la procédure « arbitraire » qui a conduit leur camarade Laurent Mètongnon en prison. Pour le FSP, à partir du moment où leur camarade a été écouté et que les charges qui pesaient contre lui n’étaient pas fondées, il devait être libéré au lieu d’être maintenu en prison.

Cela dénote selon le mouvement, de « l’autocratie » du régime en place qui ne se prive pas d’engager des « procès politiques » contre ceux le désavoue. Le FSP a aussi dénoncé les intimidations dont sont victimes ses membres. A en croire Léonce Houngbadji, le préfet du Littoral Modeste Toboula l’aurait menacé ce matin alors qu’il était allé manifester son soutien au camarade Mètongnon au tribunal de Cotonou. Il a ajouté qu’aucune autorité ne réussira à l’intimider.

Commentaires

Commentaires du site 0