Bénin : 319 millions pour les 58 clubs des ligues 1, 2 et 3

Bénin : 319 millions pour les 58 clubs des ligues 1, 2 et 3

Le gouvernement béninois, par le biais du ministre Oswald Homéky, a octroyé ce mercredi 13 décembre 2017 à l'hôtel Azalaï de Cotonou, des subventions aux clubs de football engagés dans les championnats.

Championnats au Bénin : La Fbf et Nasuba renouvellent leur partenariat

Une bouffée d’oxygène appréciée par les responsables de clubs. Le 12 juillet 2017, plus de 500 millions de francs CFA ont été distribués à 29 fédérations sportives pour appuyer leurs activités au titre de la saison.

Quelques mois après, c’est le tour des clubs de football actifs. Fidèle à ses promesses, le ministre des sport Oswald Homéky a procédé hier mercredi, à la remise des chèques aux clubs de ligue 1, de ligue 2 et de ligue 3. Ainsi, chaque club de ligue 1 est reparti avec huit millions de Francs Cfa. Les clubs de la ligue 2 ont eu droit chacun à cinq millions de francs Cfa et les clubs de la ligue 3, trois millions. 

Pour le fonctionnement du Comité exécutif consensuel et transitoire, le gouvernement a accordé une subvention de 10 millions de francs Cfa à la Fédération béninoise de football (Fbf). Et les différents responsables de clubs peuvent aller au ministère des sports retirer ces subventions en liquidité sans passer par le trésor national.

« En vous remettant ces subventions, le ministère en charge des sports et le gouvernement vous lancent un défi pour l’évolution du football », a précisé Coffi Codjia, directeur des sports d’élite.

Le président de la Fbf, Anjorin Moucharafou, a d’abord félicité les responsables de clubs qui ont pu maintenir leurs équipes dans le championnat de première, deuxième et troisième division. « Vous avez démontré que vous avez la capacité d’aller à bon port. Aujourd’hui, vous recevrez un appui du gouvernement, c’est un plus. Le chef de l’État aurait pu donner cet appui depuis longtemps, mais il a voulu voir le degré d’implication de chacun de nous », a confié Anjorin Moucharafou. Il ajoute « Monsieur le ministre, nous sommes très heureux et accueillons le soutien à cœur joie ».

Le ministre des sports Oswald Homéky, a rappelé que depuis son avènement, le régime du nouveau départ avait promis faire l’effort d’appuyer les fédérations sportives, autant que possible. C’est pour rester fidèle à cet engagement que ces subventions sont accordées aux clubs de football.

En ce qui concerne l’engagement des responsables de clubs, le ministre les a félicités. « Car, vous avez prouvé que vous aimez la chose. Comme l’a annoncé le président Anjorin, je suis fier de vous pour avoir réussi ce challenge. La collaboration que vous avez aujourd’hui, est le succès de tout le peuple », a indiqué le ministre Homéky. Il a exhorté tout le monde à rester uni. De sorte que personne ne doit plus quitter la barque jusqu’aux prochaines élections à la Fbf. Il a promis de veiller à cela : « Nous veilleront aux grains. Nous avons le devoir de redonner vie au football et de l’amener tel qu’il était »

Quelques propos de présidents de clubs

Jules Gbaguidi, président de Espoir Fc de Savalou (Ligue 2) :« Il faut dire que l’accompagnement vient à point nommé»

C’est un très beau geste. Je remercie infiniment le ministre de la culture, du tourisme et des sports. Je remercie aussi l’autorité de ce pays qui a pensé au football, a pensé à la jeunesse. Ce championnat a démarré sans subvention. On a fait des pieds et des mains pour arriver à terme de la saison régulière. Il faut dire que l’accompagnement vient à point nommé et va soulager beaucoup de clubs. Vous savez, c’est un perpétuel recommencement au football. Une saison se termine, une autre commence. Au niveau de mon club, j’ai déjà détecté des joueurs, il y aura le mercato, il faut entretenir un certain nombre de chose.

Magloire Oké, président de l’Uss Kraké (Ligue 1) : «C’est vraiment un soulagement…»

C’est vraiment un soulagement pour tous les clubs aujourd’hui. Mes sentiments personnels sont des sentiments de joie et de satisfaction. Ce n’est pas facile de faire un championnat, de se déplacer d’une région à une autre. Ce que les clubs ont reçu ce soir (ce mercredi 13 décembre 2017, Ndlr), va juste permettre peut-être de payer le dernier mois. A part les clubs corporatistes, je ne vois pas les clubs qui ont déjà payé le salaire du mois de novembre à leurs joueurs. Donc cette subvention va nous permettre cela et de payer quelques dettes. Et nous qui avons une académie, ça va nous permettre d’acheter des sacs de riz, de s’approvisionner en nourriture.

Tundé Iréné Yébadokpo, président de Real sport de Parakou (Ligue 3) : «…ça ne doit pas être le socle sur lequel on doit baser une équipe »

C’est une occasion rêvée depuis longtemps. On attendait cela et on ne peut que manifester notre joie par rapport à cet accompagnement du ministère. C’est un soulagement et mieux vaut tard que jamais. Ce qui est venu maintenant viendra combler un trou qui existait. Nous sommes très fiers de notre Etat et nous sommes contents en tant qu’acteurs. Nous savons qu’avec le temps ça peut aller plus loin. Nous prions que l’Etat ait les moyens de nous accompagner à la hauteur de nos attentes. Le football est une industrie. Et une industrie est une machine à broyer de l’argent, au même moment que ça en produit. Donc, tous ceux qui sont président de clubs doivent savoir qu’ils sont des entrepreneurs. Ce qui est venu, c’est un accompagnement, ça ne doit pas être le socle sur lequel baser une équipe

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    MIDOUBI Il y a 8 mois

    CE SONT DES FONDS PUBLICS,ILS DOIVENT JUSTIFIER L’UTILISATION UN JOUR.EN TOUT CAS LA PORTE DE LA BEF EST GRANDEMENT OUVERTE POUR LES DELINQUANTS FINANCIERS