Bénin : Le niveau Bac désormais obligatoire pour être instituteur

Bénin : Le niveau Bac désormais obligatoire pour être instituteur

Il n’est désormais plus possible de devenir un instituteur au Bénin sans avoir le Bac. Ainsi en a décidé le Conseil sectoriel pour le dialogue social (Csds), en sa session ouverte du 14 décembre 2017.

Limite d’âge au BAC 2017 : le DOB affirme que ses propos ont été mal compris

L’objectif est, selon le conseil, de relever le niveau des enseignants sortants des Ecoles nationales d’instituteurs (Eni), et par ricochet celui des apprenants.

Les aspirants à la profession d’instituteur doivent, à compter de l’année scolaire 2018-2019, avoir au minimum le Baccalauréat avant d’accéder aux Ecoles nationales d’instituteurs (Eni). Les candidats avec le niveau Bepc ne seront plus accepté dans les dites écoles. C’est la décision prise par le Conseil sectoriel pour le dialogue social (Csds), lors de sa session ouverte du 14 décembre 2017 dernier.

Les membres du Csds espèrent par cette mesure, épurer le corps des élèves-maîtres formés dans ces écoles, et rehausser le niveau des écoliers qui connait une baisse drastique depuis quelques années. Dans cette même optique d’améliorer les compétences des enseignants sortants des Eni, le Csds a décidé de la prolongation de la durée de leur formation. Ainsi, le temps de formation de ces élèves-maîtres, passe de deux (02) à trois (O3) ans.

La première année sera consacrée, selon les membres du Csds, à des cours d’élévation de niveau et la deuxième année à la pédagogie de dispense de cours. La troisième année qui est la toute dernière de la formation sera pour sa part consacrée au stage de professionnalisation

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire
    Odilon Agbossou Il y a 3 mois

    C’est incroyable, le niveau bac pour être instituteur

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 5 mois

    On peut se désoler des causes, cad la baisse du niveau général à diplôme égal, cependant je pense que cette mesure est la seule qui soit juste pour élever le niveau des enseignants et donc de l’enseignement béninois sur les moyens et longs termes.

    Pour référence, en France les professeurs des écoles (instituteurs) doivent avoir une licence.

    Il faut souhaiter que l’effet ne soit pas rétro-actif et que les enseignants actuels ne seront pas virés.

    J’espère que des cours d’éthique vont être introduits dans la formation afin de faire baisser la proportion de pédophiles, de prédateurs sexuels et de détourneurs de repas pour les enfants.

  • Avatar commentaire
    houedjakpo Il y a 5 mois

    c’est pas mal. c’est toujours dans la mesure où l’enseignant sert du potable à l’écolier

  • Avatar commentaire

    moi aussi j’aurai souhaite de la meme maniere que ,pour deposer ta candudature aux elections presidentielles ,il faut avoir Le titre professeur, au Benin.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 12 mois

    POUR ETRE GARDIEN A LA PREFECTURE DE TOBOULA , IL FAUT AU MOINS ETRE DETENTEUR D’UN CERTIFICAT DE PRISON APRES AVOIR VO.LE !

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 12 mois

    SUREMENT LA RUPTURE VA EXIGER POUR RENTRER A TOKPA LE DIPLOME DE CEPE .
    SANS CEPE PAS DE PLACE AU MARCHE .
    POUR CONDUIRE LES BOEUFS A TCHAOUROU IL FAUT AU MOINS LE BEPC .
    POUR DETRUIRE LES BARRAQUES DES PAUVRES DAMES A COTONOU , IL FAUT AU MOINS LE CAP .
    POUR ETRE GARDIEN A LA PREFECTURE DE TOBOULA , IL FAUT AU MOINS ETRE DETENTEUR D’UN CERTIFICAT DE PRISON APRES AVOIR VO.LE !

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 12 mois

    C’EST UNE DECISION A SALUER MAIS L’EFFET RETRO DOIT PRIMER !!!
    KEREKOU ET YAYI BONI ONT DETRUIT L’ECOLE BENINOISE .
    QUELLE MOUCHE A PIQUE LES FAUX CONSEILLERS DE KEREKOU POUR INVENTER L’ECOLE NOUVELLE /
    POURQUOI LE [ DOCTEUR ] YAYI QUI SAIT SI C’EST UN VRAI DOCTEUR A INVENTE L’ECOLE GRATUITE ?
    DESORMAIS POUR ETRE PRESIDENT IL FAUT AVOIR QUEL DIPLOME ?

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 12 mois

    C’EST UNE DECISION A SALUER MAIS L’EFFET RETRO DOIT PRIMER !!!
    KEREKOU ET YAYI BONI ONT DETRUIT L’ECOLE BENINOISE .
    QUELLE MOUCHE A PIQUE LES FAUX CONSEILLERS DE KEREKOU POUR INVENTER L’ECOLE NOUVELLE /
    POURQUOI LE [ DOCTEUR ] YAYI QUI SAIT SI C’EST UN VRAI DOCTEUR A INVENTE L’ECOLE GRATUITE ?
    DESORMAIS POUR ETRE PRESIDENT IL FAUT AVOIR QUEL DIPLOME ?
    SUREMENT LA RUPTURE VA EXIGER POUR RENTRER A TOKPA LE DIPLOME DE CEPE .
    SANS CEPE PAS DE PLACE AU MARCHE .
    POUR CONDUIRE LES BOEUFS A TCHAOUROU IL FAUT AU MOINS LE BEPC .
    POUR DETRUIRE LES BARRAQUES DES PAUVRES DAMES A COTONOU , IL FAUT AU MOINS LE CAP .
    POUR ETRE GARDIEN A LA PREFECTURE DE TOBOULA , IL FAUT AU MOINS ETRE DETENTEUR D’UN CERTIFICAT DE PRISON APRES AVOIR VO.LE !

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 12 mois

    Cette décision du Conseil sectoriel pour le dialogue social (Csds) est vraiment là une preuve que le niveau d’instruction du béninois moyen a réellement baissé au fil des années au point de constater aujourd’hui que le breveté n’est pas suffisamment bon et pas à même d’accéder au métier d’instituteur avec son si bas niveau.

    Le premier bouc émissaire auquel il faut s’en prendre est l’ « Ecole Nouvelle » de l’époque révolutionnaire de Kérékou. C’était le point de départ de la décrépitude notoire scolaire au Bénin avec la complicité de certains cadres se disant révolutionnaires et imbus de théories marxistes-léninistes. C’est dommage, il y a des retards qu’on ne rattrapera jamais.

    Le 2ème bouc émissaire auquel il faut s’en prendre est l’ « Approche Par Compétence (APC) » qui est mal adaptée à notre contexte mais que nos Ministères des trois ordres d’enseignement essayent d’opérationnaliser vaille que vaille malgré un déficit en matériels adéquats et en ressources humaines bien formées pour.

    Dans quelques années c’est la LICENCE qui sera exigée pour être instituteur si on n’y prend pas garde.

  • Avatar commentaire

    C’est le cnds qui doit prendre une telle décision ou bien le gouvernement ?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 12 mois

    Bientôt pour être zemidjans , producteurs de coton , vidomingons etc  etc , il faudrait quel niveau ? Et si ils disaient pour être president il faudrait nive au licence , et  à effet rétrospectif ! 

  • Avatar commentaire

    Est ce que le salaire suivra également, faut pas qu’on recrute les gens qui ont un niveau universitaire pour un salaire d’instituteur, mais avec le chômage galopant, les gens n’ont pas le choix, entre faire zémidjan et être instituteur, le choix est vite fait, mais en réalité, est ce qu’on a besoin d’avoir le niveau bac pour enseigner au primaire? beaucoup de personnes vont encore perdre leur emploi, nous sommes à l’ère de la rupture!!!!!!!

    • Avatar commentaire

      Oui il faut le niveau bac car les enfants qui sont au primaire n’ont pas le niveau c’est peut-être à cause des enseignants