Au sujet de la désignation des représentants de l’Assemblée Nationale au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la Lépi (Cos-Lépi), la cour constitutionnelle vient de trancher par la décision DCC 17-262. Suite aux recours adressés à la Cour par certains citoyens qui ont dénoncé la non désignation par l’Assemblée Nationale des membres du Cos-Lépi, la cour constitutionnelle a rappelé l’assemblée Nationale à l’ordre.

Elle a ordonné la désignation des représentants de l’Assemblée Nationale au Cos-Lépi avant le 21 Décembre 2017. Lire la décision.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. J’applaudis des quatre membres cette décision.
    Voici ce qu’on appelle une Cour Constitutionnelle.
    Si Talon et sa clique pense que la Cour à Abraham Zinzindohoué qu’il envisagerait nommé pourra remettre en cause toutes les décisions de la présente Cour, ils se trompent tous.

  2. BRAVO!! J’ai eu une telle fierté de lire cette décision qui vient mettre un terme au jeu flou en cours.
    La décision de la CC est bien explicite, et je cite:

    “La LEPI en cours de validité est 2021, les données nominatives, personnelles et biométriques à produire au terme des opérations du recensement à vocation d’identification dont la Commission nationale de supervision assure le suivi et la mise en œuvre ne peuvent servir que pour l’établissement de la liste électorale permanente informatisée de 2021; qu’elles ne peuvent donc servir pour l’actualisation de la liste électorale permanente informatisée existante”

  3. Bravo aux réquérants et aussi bravo aux sages de la cour,pour avoir sonnés ces déshonorables qui connaissent ces lois electorales et pourtant souhaitaient foutre le peuple dans la merde,avec ce RAVIP de la ruse et la rage de SAFRAN pour les élections a veni

Répondre à B. Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom