Bénin : Le Mouvement pour le développement de Sèhouè voit le jour

Bénin : Le Mouvement pour le développement de Sèhouè voit le jour

Les fils et filles de Sèhouè, commune de Toffo dans le département de l’Atlantique, entendent parler désormais d’une seule et même voix. C’est pourquoi ils ont porté sur les fonts baptismaux le Mouvement pour le développement de Sèhouè (Modes).

Bénin- « La paix par un autre chemin » : Le projet d’Albert Tévoèdjrè adopté par l’Oif

C’était à la faveur d’une Assemblée générale constitutive tenue le samedi 02 décembre 2017, à l’Ecole primaire publique de Fandji dans l’arrondissement de Sèhouè.  

La création d’un mouvement des natifs et résidants de la ville de Sèhouè, est d’une importance capitale en ce sens que depuis un bon moment Sèhouè ne dispose plus d’un cadre formel de concertation et de réflexion sur les nombreux problèmes qui empêchent son développement socio-économique et politique. Pour preuve, la mésentente qui règne entre les acteurs de développement de la ville de Sèhouè, arriérant son progrès ; l’inexistence d’activités culturelles et sportives dans la ville, et enfin les réactions malsaines et maléfiques de certains enfants de la ville de Sèhouè envers leurs géniteurs, etc. En effet, le Modes a entre autres pour objectif de réunir les natifs de Sèhouè autour des sujets de développement de leur ville ; d’œuvrer pour la réconciliation, la paix et stabilité socio-économique entre les natifs de Sèhouè ; d’assurer l’aide et l’entraide entre tous les fils et filles de Sèhouè, par divers moyens, et des formations sous toutes les formes ; s’informer et s’auto-saisir de certaines situations conflictuelles et procéder à un règlement à l’amiable ; promouvoir l’hygiène et l’assainissement, l’agriculture, l’élevage et la pêche dans la ville de Sèhouè, d’œuvrer pour le renforcement des capacités et des indicateurs de performance, et enfin de relancer et pérenniser la culture et le sport selon tous leurs genres.

Laissant ses impressions à l’issue de son élection, le président du Modes Galbert Gbègan, a déclaré que leurs parents se sont beaucoup battus pour leur laisser cet héritage cher à eux et qu’ils doivent le sauvegarder. « La pagaille a trop duré et il faut que nous nous levions tous comme un seul homme pour combattre les ennemis de chez nous », a-t-il martelé. Galbert Gbègan a pour finir, pris l’engagement au nom de bureau d’œuvrer pour la réalisation des grandes choses, dans tous les domaines de la vie. Renchérissant ses propos, le responsable chargé de l’information et de la communication du Modes, Aristide Gbégan, a rassuré l’opinion publique que tous les membres du Modes où qu’ils se trouvent sur le territoire béninois, sont véritablement engagés à se réunir autour des sujets de développement de Sèhouè. Invité à cette Assemblée générale, le Chef d’arrondissement de Sèhouè, César Zounmavo, s’est réjoui de l’initiative des jeunes. Il a pour sa part promis d’œuvrer à la réussite de toutes les initiatives allant dans le sens du développement de la ville de Sèhouè.

Le Bureau exécutif du Mouvement pour le développement de Sèhouè.

  • Président : GBEGAN Galbert
  • Vice-président : YOKPOHOUNDE Noël
  • Secrétaire Général : SAGNINOU François
  • Secrétaire général adjoint : HOUNDETOUNGAN Constant
  • Trésorier Général : LOKONON Akohou Ludovic
  • Trésorier général Adjointe : DOVENON Faustin
  • Responsable chargé des relations extérieures : GBEGAN Marius
  • Responsable chargé de l’organisation : AFFADJINNAGNI Maxime
  • Responsable chargé de l’information et de la communication : GBEGAN Aristide
  • Conseiller : NOUMETON Euloge

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    HOUEDJISSI Ben Saïd 4 jours

    il est dit que la jeunesse est une force qui s’ignore. la belle preuve est que nous nous laissons manipuler toutes les ans avec les mêmes discours sans que rien ne change. la jeunesse est dans l’impasse avec ces maux que nous connaissons tous. nous sommes confrontés aux mêmes problèmes. les gouvernements se succèdent sans que la condition des jeunes ne s’améliore. allons nous continuer dans cette lancée??? cette combat est la notre. nous ne pouvons que attendre de nous même. et là, que faisons-nous pour nous même? c’est là la question. si nous voulons que ça change, il va falloir que nous changeons nos manières. Tous les jeunes de toffo sont donc sollicités à émettre les idées pouvant nous permettre de rendre vivant et viable ce le camps des jeunes pour une porte de victoire et de satisfaction
    Si oui, nous devons renoncer à la facilité, être persévérant et des combattants. Moi c’est Ben Saïd Dubo HOUEDJISSI actuel coordonnateur du mouvement NCDT Nouvelle Conscience pour le Développement de Toffo.