Bénin : Opération de communication du procureur Togbonon

Bénin : Opération de communication du procureur Togbonon

La conférence de presse tenue hier lundi par le procureur Ulrich Togbonon, a toutes les apparences d’une opération de communication, et voici pourquoi :

Affaire Laurent Mètongnon : Ils sont allés jusqu’au bout de leur logique

D’abord c’est la cellule de communication du ministère de la justice qui a lancé les invitations à la presse. C’est du moins ce qui ressort des recoupements faits auprès  des services du procureur et ceux du ministère. Quand on sait que par le biais du dépôt légal le procureur de la République est censé connaître les coordonnées de toutes les rédactions du pays, ce choix n’est pas tout à fait neutre. Les prédécesseurs de Ulrich Togbonon en savent quelque chose.

Pour ce qui est du contenu de sa déclaration, il est aisé de constater que le procureur a certainement voulu porter à l’opinion publique les dossiers récemment soumis à son attention : dossier Onasa, Cnss CAIA (centrale d’achat des intrants agricoles), notamment. C’est bien ! Mais le procureur Togbonon n’a rien dit de nouveau qu’on ne sache déjà sur le dossier de la Cnss. Il n’a fait que répéter ce que le conseil des ministres a exposé de long en large en sa séance consacrée à ce dossier nébuleux. Or, depuis la comparution des prévenus devant la Bef jusqu’à leur déferrement devant lui, les preuves de l’infraction n’ont pas été établies.

Le corrupteur supposé a reconnu avoir envoyé par un intermédiaire au président du conseil d’administration la somme de 2.500.000 FCFA, en quatre tranches, plus un pack de bouteilles de champagne  d’une valeur estimée par lui à 130.000F. Laurent Mètongnon le président du conseil d’administration de l’époque querellée, nie avoir reçu quoi que ce soit de qui que ce soit. L’intermédiaire désigné, M. Adégoké, aussi. Mais alors, pourquoi le procureur Togbonon fait l’impasse sur les résultats partiels de l’enquête de la Bef et ne parle que de ce que le conseil des ministres a déjà dit, après deux bonnes semaines infructueuses de torture morale et physique que sont la garde à vue et la mise sous mandat de dépôt de Laurent Mètongnon et consorts ? Pourquoi après avoir choisi  dans le cas Cnss la procédure de comparution des prévenus devant le tribunal des flagrants délits, le procureur a-t-il ignoré l’article 402 du code de procédure pénale qui fixe le délai impératif de 72 heures pour la tenue de l’audience en procédure de flagrant délit ?

Toutes ces questions et bien d’autres qu’on pourrait poser sur les révélations d’un prévenu sur les pressions subies, montrent à suffisance que le procureur Togbonon est en pleine opération de charme, histoire de prendre l’opinion publique à témoin sur une prétendue bonne foi des autorités gouvernementales. Le cas Mètongnon et consorts ainsi banalisé, est noyé dans les dossiers génériques dits de malversation financière. Au Bénin, 71.994.537 FCFA de commissions occultes valent 2 milliards de riz japonais et 2 Milliards d’intrants partis en fumée.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 semaines

    Décidement le Bénin s‘enfonce chaque jour dans les abîmes d’une République bananière.
    Nous avons là au parlement 60 députés sur 83 qui foulent à terre la déontologie de la séparation des pouvoirs dans l’Etat et marchent main en main avec le chef du pouvoir exécutif, à qui la majorité de ces députés ont fait allégeance.

    Si ajoutent depuis hier les déclarations honteuses d’un procureur de la République qui avoue que bien que n’ayant pas de preuve, bien que les faits accusés contre des béninois libres ne sont pas établis, les a envoyé en prison tout en continuant de souligner que les présumés emprisonnés jouissent de la présomption d’innocence.
    Si ce n’est pas là un cynisme sans pareil.

    A quoi sert alors la présomption d’innocence, s‘il faut se voir privé de sa liberé et abandonné sa famille, sa femme et ses enfants pour aller en prison pour une accusation dont la preuve n’est pas établie.

    Qui sème le vent récolte la tempête.

  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA 2 semaines

    TOGBONON!NOUGBO-MANDO-TO! Helou eh!
    De la famille de Gbenameto?
    Procureur-KPAYO!
    De quelle lignee es tu?
    Frere ainé de la HONTE!
    CIREUR DE POMPES DU DANDY!
    Des fils indignes du Benin!
    Ta bouche est pleine!
    Des billets volés du dandy!
    En plein jour tu viens begayer C C C NNN NNN S SS S S!
    Metognon c est caillou a prononcer?
    MOUTON HALAHALA !
    CANARD COUANCOUAN!
    VAS DIGERER!