Bénin : La désignation du port d’Anvers comme délégataire du port est maintenant consommée

Bénin : La désignation du port d’Anvers comme délégataire du port est maintenant consommée

Agité au sein de l’opinion avec grand bruit, le choix d’un délégataire pour la gestion du Port Autonome de Cotonou (Pac) se précise. A travers un a

Port Autonome de Cotonou: Le gouvernement réalise qu’il avait placé la charrue avant les bœufs

Agité au sein de l’opinion avec grand bruit, le choix d’un délégataire pour la gestion du Port Autonome de Cotonou (Pac) se précise.

A travers un arrêté ministériel en date du 12 décembre 2017, le ministre des Infrastructures et des transports a créé le comité devant négocier avec ce dernier. Cet acte intervient dans un contexte de contestation et de mécontentement des travailleurs.

L’acte qui consacre la gestion déléguée du Port Autonome de Cotonou se précise. En effet, l’arrêté n°2017-048/MIT /DC/SGM /CTJ/SA/ 056SGG17 portant création du comité chargé de conduire les négociations avec la Société « Port of Antwerp international Sa » (PAI), en vue de la conclusion d’un mandat de gestion du Port Autonome de Cotonou, signé par le ministre des Infrastructures et des transports Cyr Koty, en date du 12 décembre 2017, définit la mission assignée au comité.

L’article 3 dudit arrêté stipule : « Le comité a pour mission de mener les négociations avec la société « Port of Antwerp international Sa », filiale du Port d’Anvers, en vue d’aboutir à la conclusion d’un mandat de gestion du port de Cotonou. Le comité est chargé de discuter et de fixer, ensemble avec la société Port of Antwerp international Sa, les termes et les conditions du mandat de gestion devant lier ce dernier à la partie béninoise, rendre compte des résultats des négociations en conseil des ministres, accomplir toutes autres formalités visant l’atteinte des objectifs de cette mission.

Le comité ainsi créé est présidé par le conseiller spécial du président de la République, Johannes Dagnon. Le rapporteur est le secrétaire général du ministère des Infrastructures et des transports, personne responsable des marchés publics. Il a pour membres le ministre des Infrastructures et des transports ou son représentant, le ministre de l’Economie et des finances ou son représentant, le conseiller technique juridique du ministre des Infrastructures et des transports, la directrice générale du Port autonome de Cotonou.

Un comité sans les travailleurs

C’est une surprise désagréable de constater que dans un contexte de réforme visant à déléguer la gestion du Port Autonome de Cotonou à un privé, aucun syndicat de la plateforme portuaire n’est représenté. On se rappelle que les travailleurs du port avaient contesté toute idée de gestion déléguée du Pac, et qu’ils avaient

même fait une série de grèves. Ils ont réaffirmé leur position au cours d’une rencontre avec le chef de l’Etat.

Les travailleurs avaient cru en avoir fini avec ce dossier, après l’atelier de Bohicon au cours duquel les experts selon les syndicats, ont expliqué la dangerosité de l’initiative de privatisation déguisée du Port Autonome. Une situation inédite dans les pays membres de l’Ohada, où la règle générale est la création et la consolidation des ports autonomes. Le chef de l’Etat a alors souhaité que les syndicalistes lui apportent la preuve que son acte n’est pas en phase avec les recommandations internationales sur la gestion d’un port.

Lelundi 04 décembre dernier, les cinq syndicats ont déposé les résultats de leurs travaux. Avec cet arrêté, la surprise sera grande au Pac. Il ya fort à parier que les syndicalistes floués une seconde fois ne vont pas manquer de réagir devant la détermination du gouvernement à mettre en œuvre sa politique de réforme envers et contre leurs intérêts maintes fois réaffirmés

Commentaires

Commentaires du site 36
  • Avatar commentaire
    Achille Il y a 10 mois

    AU MOINS PT A PROPOSE UNE SOLUTION POUR LE PORT. LAISSONS LEUR UN PEU DE TEMPS POUR VOIR SI LES RESULTATS ESCOMPTES SERONT ATTEINTS. NOS CADRES ONT TROP SABOTE CE PORT IL FAUT CHERCHER D4AUTRES FORMULES. L’HOMME PAR NATURE EST REFRACTAIRE AU CHANGEMENT MAIS JE SUIS PERSUADE QUE TALON A TROUVE LA BONNE FORMULE. CA DOIT CHANGER FINI LA GABEGIE ET LES DILAPIDATIONS DE NOS RESSOURCES

  • Avatar commentaire

    Bjr les amis. Le Bénin regorge de cadres compétents mais le copinage fait que les résultats sont catastrophiques. Laissons le temps aux réformes et apprécions à la fin.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 10 mois

    Aussi loin que remontent mes souvenirs…annees 70, le port de Cotonou à toujours été le siège des petites et grandes combines destinées à satisfaire des intérêts personnels des dirigeants et des gouvernants qui les ont placés à cette station. Notre pays vient d’investir, grâce au MCA, des dizaines de milliards visant à moderniser l’une des rares mamelles du Benin. Et vous voulez que l’on confie cet outil encore aux combinards assoiffés d’accumulation compulsive d’argent. La gestion du port doit sortir de l’informel pour se hisser parmi les ports les plus modernes de l’Afrique afin de rentabiliser au profit du peuple les investissements constitués. Poursuivre la gestion à la petite semaine avec des syndicats improductifs serait un suicide…Quand allons nous voir enfin les réalités en face ?: notre pays a accumulé des retards abyssaux dans tous les domaines du fait de la propension atavique du béninois à la combiné…..

    • Avatar commentaire
      Tchite' Il y a 10 mois

      Mon Cher Allomann, c’est aussi une illusion de croire que la solution viendra d’ailleurs. Cela n’a jamais ete le cas et ne le sera jamais.

      Celui qui viendra faire a’ votre place cherchera toujours ses propres interets en premier lieu.

  • Avatar commentaire
    AH_LA_RUPTURE! Il y a 10 mois

    Comment le port d’Anvers a t-il été retenu? Est-ce par appel d’offres? TALON est dans sa propre logique: “le Bénin est un désert de compétence”, alors je vais chercher ailleurs… C’est incroyable, mais en l’espace de 18 mois, tous les secteurs vitaux de l’économie béninoise sont soient passés directement dans le giron de la nébuleuse Talon ou, concédés à des privés/étrangers sous diverses formes (rachat, mise sous concession, etc.). C’est aussi cela le visage de La RUPTURE.

  • Avatar commentaire

    Le pays du copinage

  • Avatar commentaire

    C’est une vraie bétise. Johaness Dagnon préside un comité de négociation dans lequel le ministre titulaire du dossier et le ministre de l’économie sont membres. Dagnon a-t-il rang de ministre d’état? Ou ce sont les pratiques de gestion de la république cotonnière rupturienne?

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 10 mois

    Le port d’Antwerp a ses propres problemes et pourtant. Il faut toujours aller chercher sauveur mythique voyo.

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 10 mois

    Rebatisons le pays, nouvelle colonie economique Belge du Dahomey ou du Benin.

  • Avatar commentaire

    C’est vous qui aviez cru aux mensonges de Talon lors des campagnes et du débat télévisé avec Zinsou non ? Vous parlez de commission, c’est la règle désormais avec ce régime. Allez à la préfecture et demandez à Toboula comment et á quel prix il gère personnellement les dossiers de passation de marchés des structures sous sa tutelle. Et dire que ceux-là viennent donner des leçons de moral. Tchikoiii. Vous n’avez encore rien.

  • Avatar commentaire

    C’est quand même bizarre, dans ce Bénin, il n’y a personne pour diriger ce port, au temps de Soglo, Issa Badarou Soulé avait eu de très bons résultats de tel sorte qu’il a été sollicité dans le monde pour redresser d’autres ports (exemple port d’Haïti), durant la campagne Talon accusait Zinsou de vouloir remettre le pays aux étrangers, mais talon fait pire, je pense qu’il serait intéressant que le contrat soit publié pour qu’on sache ce que le pays gagne, c’est sûr que Talon et sa clique ont déjà touché de commission, c’est très très triste pour notre pays.

    • Avatar commentaire

      Le président talon a été un peu plus clair: Je ne compte pas confier le port à un ami, un sympathisant, un parti politique! Et cela ne te suffit pas. Il fallait simplement dire comme tu as l’habitude que le port d’Anvers appartient à Talon ou l’un de ses amis. Pendant 20 ans excepté le régime Soglo dont la gestion avait été presque saine, le port a été la vache à lait des courtisans et laudateurs de Kerekou et Yayi. Pardon

      • Avatar commentaire

        Tais-toi vite KLEBE ! Ayez un minimum de dignité que de tout le temps descendre votre slip et donner votre derrière

      • Avatar commentaire
        Tchite' Il y a 10 mois

        Segni, c’est quand meme triste qu’aucune institution locale ne soit en mesure de faire la gestion. Triste.

        • Avatar commentaire

          Ce n’est pas triste cher ami, c’est le constat fait, et tu ne me démentiras pas.

          • Avatar commentaire
            Tchite' Il y a 10 mois

            C’est bien un constat ecoeurant et desavantageux en ce 21eme siecle ou’ tous prennent destin en main.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 10 mois

    Moi j’ai un peu du mal à comprendre Patrice TALON et son équipe!!!

    Le Bénin n’est pas la patrimoine personnel de Patrice TALON. Il a pour mission de conduire le développement du pays, avec la participation de tous.

    S’il pense que le choix qu’il préconise est la meilleure, pourquoi ne pas associer tout le monde pour une discussion ouverte et franche???

    • Avatar commentaire

      Associer qui? Une gestion privée n’a pas dans son conseil un représentant du personnel. Qu’a-t-il fait ce personnel depuis 1996 lorsqu’il a été représentatif dans le CA? Rien que la bouffe. C’était la raison qui a emmené tes parents politicards à faire partir Soglo en 1996 parce qu’il faisait une gestion saine de la chose publique. En témoigne la Sobébra..

    • Avatar commentaire

      Du n’importe quoi oui! Quel texte oblige les dirigeants à toujours associer les
      syndicats avec le risque qu’ils sabotent les activités ? il faut parfois que chacun reste dans son rôle.

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 10 mois

        C’est ce qu’on appelle un style autocratique de management.
        Allez vous renseigner ce style est non performant.

        De nos jours, tant que le personnel n’est pas associé aux prises de décision, surtou celles qui engagent l’avenir de l’entreprise la performance prend un coût.

        Ils ont certainement fait l’ancienne école ceux là!!!

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 10 mois

      Eurratum lire Le Bénin n’est pas le patrimoine de PATRICE TALON

  • Avatar commentaire

    Pensé vous que c’est une bonne idée de faire ça? Non mais écoutez somme nous encore dans quel siècle? Qu’est ce que se passe au port et c’est tellement supérieur au intellectuels béninois et que c’est forcément les belges qui doivent venir résoudre ça? Vous les dirigeants de ce pays laisser moi vous dit que lorsque vous regardez vos poche regardez aussi la population , quand ton regarde la chicote on regarde aussi l’enfant. Ekanmi

    • Avatar commentaire

      Intellect béninois = synonyme de bouffe, ce sont les raisons qui motivent le président à faire appel à candidature dans les chaînes de dépenses publiques!

      • Avatar commentaire

        Quel mépris pour ses compatriotes.
        Vous ne devez pas être l’enfant de votre père; demandez bien à votre mère

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 10 mois

    Min dayi homin.

  • Avatar commentaire
    DIEUESTGRD Il y a 10 mois

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1481/Home/10025/Le-port-d-Anvers/actua/index.dhtml

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    Ainsi les syndicats vont demander aux travailleurs du port de rentrer en grève 

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 10 mois

    Minkpo do Yovo si. Le noir est tellement incapable de gerer ses propres affaire.

    Quel institution Belge appellerait de Compagnies Beninoises a’ venir gerer ses entreprises?

    Mieux vaut redevenir une colonie non?

    • Avatar commentaire

      Beaucoup même, parce que tu aimes la bouffe.

      • Avatar commentaire

        Quel éhonté ce @segni

        • Avatar commentaire

          C’est l’éhonté haineux, sales pattes toi@big. Si le ridicule pouvait te tuer, aigris!

        • Avatar commentaire
          BIGNON ERLOS Il y a 10 mois

          Vous n’avez pas besoin de vous injurier. Chacun est libre d’avoir son point de vue.
          Moi par exemple, je soutiens fermement ce choix du président TALON. Si c’est un mauvais choix, le temps nous le dira. En 20 mois, il a déjà fait 20 grandes réformes que je salue. Ayons un peu de patience pour mieux apprécier.