Bénin : La santé des enseignants vacataires désormais prise en charge par l’Etat

Bénin : La santé des enseignants vacataires désormais prise en charge par l’Etat

Les enseignants vacataires exerçant dans les établissements publics bénéficient à partir de cette année 2017, d’une prise en charge sanitaire.

Secteur de la santé au Bénin : « En cas de défalcation, nous irons en grève sans service minimum »

 L’annonce de cette décision a été faite par le ministre de la santé le Dr Alassane Séidou, qui a publié une note de service à cet effet, le 24 novembre dernier. Comme leurs collègues Ape, les enseignants vacataires auront dorénavant droit à une prise en charge sanitaire en cas de maladie. Cette prérogative qui leur a été accordée par l’arrêté interministériel N°5278/Meps/Metfp/Mef/Sp du 04 novembre 2003, portant recrutement, emploi des enseignants vacataires des enseignements secondaires général, technique et professionnel, sera mis à exécution pour compter de cette année 2017.

Il leur suffira désormais de se présenter dans un hôpital ou un centre de santé public avec un bulletin de prise en charge et ‘’une attestation de prestation de service dûment signés par une autorité compétente’’, pour bénéficier des soins en cas de besoin. Pour la mise en œuvre de ces dispositions, le ministre de la santé Alassane Séidou, a adressé une note de service aux directeurs d’hôpitaux et aux responsables de centre de santé concernés. Dans cette missive datée du 24 novembre dernier, le ministre a également précisé que ‘’le traitement de ces bulletins se fera suivant les mêmes procédures que celles réservées aux bulletins délivrés aux agents permanents et contractuels de l’Etat’’.

En plus de l’obtention de la prise en charge sanitaire, les enseignants vacataires peuvent aussi se frotter les mains en ce qui concerne l’attribution des heures de cours. Le nouveau ministre de l’enseignement secondaire, le professeur Cakpo Mahugnon, a pris les dispositions pour leur permettre d’avoir les charges horaires hebdomadaires qui leur sont réservées par la législation en vigueur. Dans une note de service datée du 28 novembre 2017 et adressée aux directeurs départementaux des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, le ministre a incité ces derniers à instruire les responsables d’établissement à se conformer à l’arrêté 2016/129/Mestfprij/Cab/Dc/Sgm/Desg/Det/Dafop/Dep/Sa du 24 mars 2016, portant charge horaire hebdomadaire des professeurs des enseignements secondaire général, technique et professionnel.

Un arrêté qui stipule en ses articles 2 et 4 qu’un enseignant vacataire assure une charge horaire hebdomadaire d’enseignement n’excédant pas neuf (9) heures, dont deux (2) d’animation pédagogique, et qu’il peut intervenir dans trois (3) établissements au plus à l’exception des Centres de formation professionnelle et d’apprentissage (Cfpa). Pour ces enseignants qui ont fait il y a quelques semaines des grèves d’avertissement pour revendiquer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, la satisfaction de ces deux points constitue de véritables victoires.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Amaury 2 semaines

    Une très bonne initiative dans un flot de turpitudes et de prévarications.