Par une note d’information en date du mercredi 12 décembre 2017 (dont notre rédaction s’est procurée une copie) et signé du directeur général du Centre national hospitalier universitaire (Cnhu), l’autorité a suspendu faute de recouvrement des factures sur fonds sanitairesdes indigents estimées à des centaines de millions de francs Cfa, l’autorisation de bons d’examens par le Service social hospitalier. Cette mesure qui doit être strictement respectée, on le rappelle intervient à moins d’un mois de la reprise du travail dans les hôpitaux et centres de santé après plus de deux mois de paralysie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire