Bénin: Des syndicats de la Justice en grève dès le 02 Janvier

Bénin: Des syndicats de la Justice en grève dès le 02 JanvierJoseph Djogbénou, Ministre de la Justice

Ça grogne dans la maison justice au Bénin. En effet, plusieurs syndicats du secteur de la justice ont annoncé une grève à partir du Mardi 02 Janvier prochain.

Traite négrière en Afrique: D. Gnammankou fait revivre les héros de la résistance

Quatre syndicats du secteur de la Justice ont adressé une motion conjointe au Ministre de la Justice et de la Législation, au Ministre du Travail et de la Fonction Publique et au Ministre de l’Economie et des Finances. Il s’agit de SYNTRAJAB, du SYNTRA – JUSTICE, UNOGEC – BENIN et de l’UNP – JUSTICE. Lire la motion de grève ci-dessous.

Commentaires

Commentaires du site 38
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Aziz , c’est bon ça passe , tu peux tirer sur agadjavi et tundé, la voie est libre 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Comme celà, agadjavi pour être près des 15000 radiés du Sénégal qui étaient plutôt 1485 radiés 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Ensuite les syndicats de la santé , des enseignements, des travaux publics , des zemidjans , des femmes , des hommes , des klebés comme agadjavi et tundé etc etc , et le degagisme pour ce gouvernement 

  • Avatar commentaire

    En tout cas jusqu’à cet instant, la constitution de notre pays donne le droit aux de santé et de la justice de faire grève. Donc ce n’est pas un vote à l’Assemblée nationale qui changera cela. Il faut une révision de la constitution du 11 décembre 1990.Talon s’est alors trompé de chemin.

  • Avatar commentaire

    Bon réveillon et Excellente année à tous les forumistes. Malgré nos contradictions, nous ne voulons que le développement du Bénin et le bien être de la population.
    Souhaitons que l’année 2018 soit source d’entente, d’union et de renouveau si longtemps recherché au Bénin.
    Bonnes fêtes à tous. Que le champagne coule à flots malgré la rupture

  • Avatar commentaire

    Peut etre la nouvelle loi…sur le renseignements…est entré en application…sans qu’on nous le dise..

    Bientot…le sutlan aziz,napo sonagnon,ollah,gont gont..amaury..gbeto…les critiques..et anti rupturiens assumés….pris..jetés dans le yéyé bleu..mis à poils..et présentés à la division des investigations criminels..et présentés au procureur..pour terrorisme..médiatique.

    Dis je..il a pas……….

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 11 mois

      Qu’une nouvelle loi soit mise en application ou pas, la lutte contre Patrice TALON prendra la forme la plus radicale en 2018.

      2018, sera l’année de la mobilisation générale pour battre Patrice TALON dans les urnes aux législatives de 2019.
      Ce serait un combat démocratique, pour contraindre le l’usurpateur à écourter son mandat à la suite des législatives à venir.

      Aller en prison sous Patrice TALON c’est une marque de distinction, un signe de combativité et à l’alternance toutes les victimes seront rétablies dans leurs droits et dans leur honneur.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Agadjavi l’***** , apprenti genocidaire , parle de 15000 policiers radiés au Sénégal par diouf , et y a rien ! Ce sont plutôt 1485 fonctionnaires radiés par diouf et son ministre Jean Collin , et sous la pression des institutions de breton Wood , et c’est affaire continue à ce jour de ternir l’image de diouf au Sénégal , pour le drame que celà a causé.
    Agadjavi celà ne passera , ici c’est le Bénin 

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 11 mois

    @Aziz..

    Nous comptons sur la bienveillante collaboration de lnt pour laisser passer les posts du sultan au regard du statut particulier attaché au rang de dignitaire dont jouit ce dernier.

  • Avatar commentaire

    Toi..tu as de la chance…agadjavi..

    Moi mes posts…ne passent pas…..

    • Avatar commentaire

      peut etre parce que je ne suis pas politiquement correct…et je ne rentre pas dans le moule..

      Et pourquoi pas…parce que je suis du nord

      • Avatar commentaire

        Et pourtant depuis…quelques années…je ne me mets pas nu…en bon kai kai…exihibant ses attributs..

        je suis devenu civilisé…

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 11 mois

      Aziz , tu n’es pas le seul dont les posts ne passent pas 😡😡😡

      • Avatar commentaire

        peut etre..nous sommes frappés…par des sanctions…du conseil de sécurité de l’onu..

        Et pourtant…on ne livre pas du pétrole…à la corée du nord…

        Et nous n’avons pas participé…aux programmes de missiles balistiques iranniens..à ce que je sache..

        Bon…enfin…il faut que je parle pour…moi

        les visites…de ollah à paris…20 fois en un an….c’est suspect…et ça craint

  • Avatar commentaire
    Gbogbolikiti Il y a 11 mois

    Les ratés de notre chère république, en l’occurence TUNDE et AGAVOUNVIDJIDJI, sont ceux-là qui ont toujours pensé que tout acte que pose Ta-lon et sa clique est salutaire, sans pour autant penser aux conséquences fâcheuses qu’il engendrerait.

    Mais ce que vous oubliez, c’est le même Ta-lon qui a donné cette habitude aux responsables syndicaux lorsqu’ils usait de tous ses moyens dans les ténèbres pour déstabiliser l’ex régime de Boni Yayi.

    C’est bien lui Ta-lon qui invitait ces mêmes responsables syndicaux en France à coût de millions de francs pour les charger contre le pouvoir défunt. Et c’est la même arme qui se retourne aujourd’hui contre lui et il trouve maintenant qu’il y a une exagération de la part de ceux-ci.

    Ta-lon n’avait jamais pensé ou imaginé qu’un beau jour, une telle situation de retour a l’envoyeur va se produire avec lui.

    Gardez bien ceci chers Zozos et Klébés du pouvoir actuel, votre Ta-lon sortira en fin des comptes par la petite porte, à force de vouloir toujours être plus malin que tout un peuple.

  • Avatar commentaire

    attention…aux prières….

    il se peut qu’elle soit exaucée…à tel point…que les rupturiens…passe le réveillon…à ségbana..

    qui sait…

    Les voix du seigneur sont insondables…

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 12 mois

    L’année commence bien 2018…

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 12 mois

    Avec les pseudos sentinelles de la démocratie (Dieu sait qu’ils ne savent même pas c que cela veut dire au fond), je voudrais partager ceci.
    Article 31 de la Constitution : L’Etat reconnait et garantit le droit de grève. Tout travailleur peut défendre dans les conditions prévues par la loi ses droits et ses intérêts soit individuellement, soit collectivement ou par l’action syndicale. Le droit de grève s’exerce dans les conditions prévues par la loi.
    Maintenant, attardons-nous un tout petit sur la position de la CC dans sa décision DCC 11-065,statuant sur un recours en inconstitutionnalité formé par Monsieur Louis Vlavonou à l’encontre de la loi 2011-25 portant règles générales applicables aux personnels militaires, des forces de sécurité publique et assimilés en République du Bénin ( la fameuse loi ayant retiré le droit de grève à la douane aussi). Dans sa décision la Haute juridiction dit clairement ceci :
    Sur la violation de l’article 31 de la Constitution par l’article 9 de la loi Considérant que selon l’article 9 incriminé : « Les personnels militaires, des forces de sécurité publique et assimilés sont tenus d’assurer leur mission en toute circonstance et ne peuvent exercer le droit de grève. » ; que l’article 31 de la Constitution dispose : « L’Etat reconnaît et garantit le droit de grève. Tout travailleur peut défendre, dans les conditions prévues par la loi, ses droits et ses intérêts soit individuellement soit collectivement ou par l’action syndicale. Le droit de grève s’exerce dans les conditions définies par la loi. » ;
    Considérant que la liberté syndicale permet au travailleur de défendre ses intérêts professionnels ; que le droit de grève constitue le moyen ultime du travailleur dans l’exercice de ses droits syndicaux ; que ce droit, bien que fondamental et consacré par l’article 31 précité, n’est pas absolu ; qu’en effet, est absolu ce qui est sans réserve, total, complet, sans nuance ni concession, qui tient de soi-même sa propre justification et est donc sans limitation ; qu’est aussi absolu, ce qui existe indépendamment de toute condition, de toute représentation, qui échappe à toute limitation et à toute contrainte ; qu’en disposant que le droit de grève s’exerce dans les conditions définies par la loi, le constituant veut affirmer que le droit de grève est un principe à valeur constitutionnelle, mais qu’il a des limites et habilite le législateur à tracer lesdites limites en opérant la conciliation nécessaire entre la défense des intérêts professionnels, dont la grève est un moyen, et la préservation de l’intérêt général auquel la grève est de nature à porter atteinte ; qu’en ce qui concerne les services publics, la reconnaissance du droit de grève par le constituant ne saurait avoir pour effet de faire obstacle au pouvoir du législateur d’apporter à ce droit les limitations nécessaires en vue d’assurer la continuité du service public, qui, tout comme le droit de grève, a le caractère d’un principe à valeur constitutionnelle ; qu’en raison de ce principe, les limitations apportées au droit de grève peuvent aller jusqu’à l’interdiction dudit droit aux agents dont la présence est indispensable pour assurer le fonctionnement des éléments du service dont l’interruption porterait atteinte aux besoins essentiels du pays ; qu’ainsi, l’Etat, par le pouvoir législatif, peut, aux fins de l’intérêt général et des objectifs à valeur constitutionnelle, interdire à des agents déterminés, le droit de grève.

    Deux conclusions majeures émergent de la lecture de cette décision :
    1) La Cour reconnait aux législateurs le droit d’apporter des limitations au droit de grève notamment lorsque cette restriction intervient dans le cadre de la continuité du service public dont font partie bien évidemment la santé publique et la justice.
    2) Ces limitations peuvent aller jusqu’à l’interdiction dudit droit à certaines catégories d’agents au nom du principe de la continuité des services publics et de l’intérêt général.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 12 mois

      A moins d’un spectaculaire revirement jurisprudentiel par la CC, la nouvelle loi portant interdiction de droit de grève aux personnels de sante et de justice sera entérinée par la Haute juridiction et promulguée.

      Les partisans de grèves sauvages peuvent déjà faire leurs prières.

    • Avatar commentaire
      Monpays Il y a 11 mois

      De votre point 2 on peut donc conclure qu’on peut en arriver à interdire dans tous les secteurs d’activités. La limitation dont parle le législateur devrait elle s’apparenter à l’interdiction ? Nous reconnaissus qu’il existe des abus dans certaines grèves. N’y a t-il pas un danger qui nous guette à vouloir tout interdire ? Les initiateurs de cette loi peuvent être les victimes de demain.

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 11 mois

        @Mon pays
        Je vais commencer par votre dernière phrase à savoir que les initiateurs de cette loi pourraient être les victimes de demain. Why not ???
        Un bon législateur ne légifère pas en ayant l’esprit obnubilé par sa petite personne. On légifère pour l’intérêt général et pour la postérité. C’est cette fâcheuse tendance que nous avons à vouloir tout ramener à notre estomac qui fait qu’on tourne en rond depuis 1960.

        Pour en venir à la probabilité de voir l’interdiction de grève s’étendre un jour à tous les secteurs d’activité si l’on s’en tient à la position de la CC, je dirais qu’elle est très faible sinon nulle. Pourquoi ?
        La CC dit clairement que la limitation peut aller jusqu’à une interdiction pour les agents “dont la présence est indispensable pour assurer le fonctionnement des éléments du service dont l’interruption porterait atteinte aux besoins essentiels du pays….”
        Bien entendu, la question reste ouverte quant à savoir quels sont les secteurs dont l’interruption porterait atteinte aux besoins essentiels du pays et quels peuvent être ces besoins-là.
        C’est là où l’arbitrage de la CC devient cruciale pour savoir à qui on peut retirer le droit de grève et quand.

        Mais à l’évidence, ce ne sont pas tous les secteurs qui sont vitaux dans un pays.

        • Avatar commentaire

          adversaire…intrépide..des rupturiens…je dis que je valide ta position…mon petit agadjavi..

          Je suis étonné..sidéré..de lire des posts..des gens qui se proclamment amoureux du benin…mais incapables…d ‘intégrer dans leur petites téts de moineaux….que c’est par le travail,l’éffort sur soi..les contarintes qu’on simpose…et les réformes…qu’une nation…avance

          Peu importe..celui qui est à la manouevre…c’est la pertinence des réformes…qui compte

          L’immobilisme…est synonyme de disparition…….

          Tout est dynamique…par ce que la nature..l’est aussi

          J’ai comme l’impression…que le le delit de sale…gueule..a plus d’importance…que tout dans ce pays…

          Toluba..talon…et certaines réformes structurelles..ne font…que nous mettre…dans le chemin…de l’avenir

          Le reconnaitre..le souhaiter..n’est pas une capitulation

          tant que le trio…maléfique…malin…dont le dessien..est l’argent…et de se voir inscrire..dans la liste des hommes les plus riches de l’afrique…je serai anti rupturien..

        • Avatar commentaire
          Monpays Il y a 11 mois

          A la relecture de notre constitution il faudra donc qu’on cite ces secteurs dits vitaux pour éviter que l’interdiction ne s’entende à tous les domaines.

  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 12 mois

    Nous n’aimons pas du tout notre pays comme nous voulons le faire croire aux etrangers La grève rien que la grève pour reclamer nos droits alors que nous ne faisons aucun effort quand il s’agit de nos devoirs En tout cas il est temps d’affermir l’autorité de L’Etat Halte à la pagaille dans notre administration Je demande la CC de vite dire le droit Arrêtons tres tôt le massacre

  • Avatar commentaire

    Quatre syndicats!!! dans cette même et minuscule maison justice!!!
    La classe politique ne doit pas fléchir face à cette administration apatrides, sclérosée et gangrenée par la corruption. Rien ne peut justifier cette floraison anarchique des syndicats dans le pays. En faut, les gouvernants sont confrontés au chantage et au monnayage du droit de grève que brandissent de ces syndicats.
    Jusqu’à preuve du contraire, c’est le politique qui gouverne par l’entremise du gouvernement et du parlement. L’administration doit et va se soumettre.

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 12 mois

      Le problème de notre cher pays est qu’on peut sans se tromper appliquer vos adjectifs à notre classe politique. Apatride, sclérosée, corrompue…
      L’administration béninoise a besoin d’être réformée, elle abuse du droit de grève. Mais faut il simplement le supprimer, quand on a en face des dirigeants qui ignorent tout du mot patriotisme ?
      Commencer par appliquer la loi sur les rémunérations des heures non-travaillées aurait été un bon début, à mon humble avis

  • Avatar commentaire

    Le contraire m’aurait étonné. Je suis pour qu’on réforme le pays mais pas avec ruse et rage. Avec méthode, concertation et intelligence. Chaque peuple a sa spécificité dont il faut tenir compte.
    Au lieu de penser à supprimer bêtement le droit de grève pour certaines corporations, il faut plutôt réfléchir à le limiter.
    Question à ceux qui défendent cette bêtise : comment les fonctionnaires peuvent-ils forcer des présidents comme Pata pour avoir quelques miettes ? Surtout je ne veux pas des méprisantes comme “personne ne les oblige à être fonctionnaire”.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 12 mois

      Toi restes là à aligner de jolis mots genre intelligence, méthode et blablabla. On parle de brutes qui sont prêtes à laisser mourir des pauvres âmes pour des cacahuètes( dotation en carburant, prime d’assujettissement….et autres ) et tu parles de concertation. Concerter avec qui et pourquoi???? Que la CC délivre son quitus et tu verras comment on radie toute une corporation sans que personne n’ose lever le petit doigt.
      Vas demander aux 15000 policiers radiés par Diouf.

      • Avatar commentaire

        @Agadjavi,

        C’est beau de voir tout normal quand on supporte quelqu’un. Je te rappelle juste que si les prédécesseurs de Pata avaient agi comme il le fait aujourd’hui, il ne serait pas président aujourd’hui. A méditer avec de jolis mots (rire !)

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji Il y a 11 mois

          @Amaury…

          Moi je ne supporte pas un homme mais une politique que j’estime en phase avec mes propres convictions. Et ma position sur cette affaire est qu’on ne peut pas sacrifier des vies humaines sur l’autel de considérations d’ordre alimentaire( soutirer quelques miettes au gouvernement pour utiliser tes propres termes). Il faut protéger les plus faibles de la rapacité des Akowés de Cotonou.

          Bon réveillon à toi!

  • Avatar commentaire

    “Considérant
    la
    modification
    de
    la
    loi
    portant
    Statut
    Général
    de
    la
    Fonction
    Publique
    par
    l’introduction
    de
    dispositions
    scélérates,
    liberticides
    et
    provocatrices
    dont
    la
    SUPPRESSION
    du
    DROIT
    de
    grève
    aux
    agents
    de
    la
    Justice,
    de la Santé et de la Sécurité Publique”
    Aziz & allomann
    Vous êtes sérieux quand vous supportez cette loi ,?

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 12 mois

    Il faut bien que quelqu’un mette de l’ordre dans ce pays à un moment donné.. Nous nous gargarisons de démocratie alors que notre niveau de développement économique est très loin des libertés que nous nous octroyons….C’est la charrue avant le boeuf. Nous n’avons rien construit, rien produit et nous nous acharnons a reclamer des avantages sans exercer nos devoirs…Il faut avancer….Cette loi doit etre promulguée au plus vite de matière à l’appliquer au plus tôt aux fauteurs de troubles irresponsables.

    • Avatar commentaire

      Et dire…que des gens croient et assument…que talon ne pose..pas des actes majeurs…qui hélas…n’ont jamais pu etre posés

      Ce sont des actes structurels…indispensables nécessaires…

      je sens que quelque chose…se passe

      la réaction…des conservateurs…aussi est nécessaire…..

      N’est ce pas

  • Avatar commentaire
    dimocrate Il y a 12 mois

    La preuve que ce pays ne peut pas changer pour le moment quelque soient les efforts des dirigeants.
    Certains considèrent la fonction publique comme une zone de confort où on peut sans cesse réclamer des droits au nom d´un corporativisme nuisible à l´intérêt général.
    Je pense qu´à partir de maintenant, le gouvernement doit mettre une fin à l´attribution de statuts particuliers en faveur de certains corps et oeuvrer à l´avènement d´un statut unique de la fonction publique.
    Il y a trop de désordre dans ce petit pays qui n´a même pas la taille d´un ville de certains pays que je ne voudrais pas citer ici.
    Triste pour mon pays, il se trouvera des gens sur ce forum qui se réjouirons de la prise en otage du pays par ces fonctionnaires verreux.