Nouvellement élue au poste de juge à la Cour pénale internationale, Reine Alapini Gansou, est allée rendre une visite de courtoisie au ministre des affaires étrangères hier mardi.L’avocate a profité de cette entrevue avec le ministre Agbénonci pour rendre hommage à la diplomatie béninoise qui a œuvré pour son élection à ce poste. « La diplomatie béninoise me concernant a la palme d’or » a-t-elle déclaré. Pour la nouvelle juge de la CPI, le ministère des affaires étrangères et celui de la justice n’ont ménagé aucun effort pour soutenir sa candidature. Reine Alapini Gansou a également  tressé des lauriers au président de la République Patrice Talon qui a appuyé sa candidature.

Avec l’effort conjugué de ces deux ministères et du chef de l’Etat précise l’avocate , « les autres corps diplomatiques se sont activement impliqués pour qu’il en soit actuellement ainsi ». Reine Alapini Gansou a aussi salué les actions de la diplomatie béninoise sur le plan externe .

Pour elle, des contacts ont été pris avec la Cedeao et l’Union Africaine afin que ces deux institutions appuient sa candidature. Le ministre des affaires étrangères a dit toute la fierté du Bénin de voir une de ses éminentes juristes à la Cour Pénale Internationale.

« C’est un bon cadeau de fin d’année et il n’est pas donné à quiconque d’accéder à un pareil poste de responsabilité. Car à y voir de près, c’est la persévérance, le professionnalisme, l’humilité et la compétence d’une dame qui ont ainsi payé » a laissé entendre le ministre Aurélien Agbénonci.

Il a par ailleurs affirmé que le Bénin se doit de rester un bon élève en matière de respect des droits de l’homme pour aider la nouvelle élue dans l’accomplissement de sa mission.

4 Commentaires

  1. Pourquoi voulez vous que le Bénin présente 2 à 3 candidats. Alors d’autres pays qui recherchent la même chose présentent un seul candidat de haut rang.
    Réfléchissons un peu avant de parler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire