Crise politique en Guinée-Bissau : La Cedeao opte pour des sanctions envers les acteurs concernés

Crise politique en Guinée-Bissau : La Cedeao opte pour des sanctions envers les acteurs concernés

Le président la commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), Marcel de Souza a tapé du poing sur la table ce dimanche alors qu’il était en visite dans le pays.

CEDEAO : Obasanjo s’interroge sur l’utilité de l’UEMOA

C’est avec un grand regret que l’institution sous régionale a constaté que, les autorités bissau-guinéennes n’ont pas respecté les trois mois de délai à elles accordées pour des consultations en vue d’une résolution de la crise.

Pas de résultat probant au terme du délai. Déçu par cette situation, Marcel de Souza a menacé les acteurs politiques concernés. « Nous allons proposer des sanctions contre tous ceux qui entravent la mise en œuvre de l’accord de Conakry » a insisté ce dernier, qui a souligné que le vœu de l’institution est de tout mettre en œuvre afin que la Guinée-Bissau puisse parvenir à une stabilité de ces populations, ce qui profitera également à la sous-région.

En effet, l’accord de Conakry prévoit la nomination d’un premier ministre de consensus et la formation d’un gouvernement avec des représentants ayant des élus à l’Assemblée nationale. Selon la mission de la Cédeao, l’adoption des sanctions se fera probablement au prochain sommet des Chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest prévu pour le 16 décembre prochain.

Commentaires

Commentaires du site 0