Tofa 2018 – David Koffi Aza : « Que les dirigeants cessent de persécuter le peuple… »

Tofa 2018 – David Koffi Aza : « Que les dirigeants cessent de persécuter le peuple… »

L’un des prêtres du Fâ ayant consulté l’oracle dans le cadre de Tofa 2018, était face aux hommes des médias ce jeudi 07 décembre 2017.

Toffa 2018 : “Gouda Bla” prédit une année apocalyptique pour le Bénin

David Koffi Aza, coordonnateur de ce rituel traditionnel au cours de la conférence de presse qu’il a animée à Abomey-Calavi, a tenu à repréciser les contours du Tofa 2018 et les mesures à prendre pour épargner au Bénin de mauvaises surprises.

L’explication du professeur David Koffi Aza sur le Tofa 2018, vient trancher avec toutes les critiques sur sa personne. Le Tofa existe depuis 1715 et reste avant tout un instrument politique pour aider les dirigeants. La consultation du Tofa, d’après David Koffi Aza, permet d’être averti sur l’avenir du pays, mais surtout elle aide à pallier les mauvais présages révélés,  en indiquant au détour d’actes et de comportements à observer, les voies et moyens pour les surmonter.

Il indique que lorsqu’il est bien exécuté, Tofa permet de garantir la stabilité du pays dans tous les domaines, en servant le pouvoir politique et le peuple. Ce serait à tord que les populations dénoncent le côté négatif du Tofa, d’après les explications du conférencier. Il a notifié qu’en réalité, ce qui est bien constitue un acquis, d’où l’urgence de mettre à nue à travers cette opération ce qui est négatif, pour y trouver des solutions. « Nous n’avons aucun intérêt à ce que le Bénin sombre… », a rassuré le conférencier avant de réexpliquer les prédictions de Tofa 2018.

« Cette année, nous avons pris soin de lancer les grandes lignes à chaud du Tofa, et il reste que les gouvernants s’approprient le rapport », a fait savoir le professeur David K. Aza.

Il faut noter que plusieurs surprises désagréables sont contenues dans les prédictions de Tofa 2018, allant de la manifestation dans le rang de ceux qui manipulent l’arme aux détournements de deniers publics, en passant par une révolte populaire pour cause de famine.

Le sacrifice pour conjurer le mauvais sort

Le sacrifice permettra de conjurer le mauvais sort. La population peut donc garder son sang froid car le collège des Bokonon prend des dispositions pour faire les sacrifices qui s’imposent avant 31 décembre 2017. Il rappelle que chaque autorité à divers niveau peut soutenir la réalisation des sacrifices, parce que les prédictions du Fâ se sont révélées par le passé, à travers des allégories que David Koffi Aza a racontées à l’assistance. Il appelle par ailleurs les dirigeants à éviter de persécuter le peuple

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Tessymathieu 2 jours

    Chers frères Béninois le fa ne ment pas et nous sommes dans un pays de fa, alors que chacun fasse en sorte que soi conjurer le mauvais sort.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 jours

      Le fa ne ment pas..dites vous

      Et pourtant ce meme fa..a dit que je serai pr du benin..

      Et depuis j’attends….et je commence à désespérer..grave…n’est ce pas

      A défaut..de pr…qu’il grouille…pour au moins un poste de ministre des finances….juste pour un an

      • Avatar commentaire
        aziz 2 jours

        A moins..que mon ami…la foudre..force un peu les choses…en ma faveur..en sacrifiant…quelques uns de ses poulets bizzares…

        Un poste…de directeur de mon futur…cabinet..n’est pas exclu…pour service rendu

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 jours

    Aza Koffi , le fâ ne t’ a pas dit que bientôt ces dirigeants persecuteurs et corrupteurs nés , vont bientôt te ” persécuter ” en te collant une  sale affaire fabriquée par eux comme ils savent bien le faire , parce que tu résistes à etre corrompu par leurs billets de banque volés , et que tu ne chantes pas leur louange ?