Lagarde sur le CFA : “Une nouvelle monnaie doit impérativement garantir la stabilité financière …”

Lagarde sur le CFA : “Une nouvelle monnaie doit impérativement garantir la stabilité financière …”

Invitée sur RFI, le jeudi 14 décembre dernier, la directrice du Fonds Monétaire International a apporté son grain de sel dans le débat sur le CFA qui fait rage en ce moment sur le continent Africain.

Bénin : Christine Lagarde expose sa vision pour la croissance de l’économie béninoise

Pour Christine Lagarde, le Fonds Monétaire International n’a pas pour rôle de dire aux pays de la zone franc de rester ou de quitter le CFA.

« Ça , ce n’est pas au FMI de statuer » a lancé la Dg du FMI. Par contre,poursuit-elle, le fonds recommanderait aux pays qui souhaitent mettre en place un autre système monétaire, de faire en sorte que ce système soit impérativement  « très organisé, très planifié, structuré » . Il devra également garantir la stabilité financière des pays concernés a ajouté Christine Lagarde.

Rappelons que lors de sa visite au Bénin, Christine Lagarde avait aussi opiné sur le sujet CFA. C’était lors d’un entretien qu’elle avait accordé au quotidien de service public La Nation. Dans cette interview, la chef du FMI avait montré les avantages de la monnaie. Selon elle, le taux de change fixe du franc CFA vis-à-vis de l’euro garanti par la France continue de fournir un ancrage important pour la région et est profondément enraciné dans le tissu social et économique de ces pays.

 

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    Lagarde parle pour ne rien dire. Cette bonne femme est une calamité. Ministre potiche des Finances sous Sarkozy, elle a tellement avalé des couleuvres jusqu’à friser l’indigestion. Du vent, du vent et du vent, voilà ce qu’elle sait brasser. Les Africains doivent savoir ou toujours garder à l’esprit que le FMI est au service des puissances financières qui sont d’ailleurs ses principaux actionnaires.

  • Avatar commentaire
    Baghana sero Il y a 9 mois

    Ces gens commencent d’avoir peur qu’on quitte le Fcfa.ils font semblant de s’inquieter pour l’Afrique mais pourquoi semblent-ils s’apitoyer sur notre sort?Nous allons assumer les conséquences qui découleraient de cet acte d’abandon de la zone Fcfa.L’Afrique est assez responsable pour assumer ses propres actes.

  • Avatar commentaire
    hyacinthe, Economiste Il y a 9 mois

    Elle ne connaît pas grand choses au FCFA,sa réponse ne veut rien dire, alors n’argumentez pas là dessus. Fiates plutôt reférence aux propos du Directeur Général de la BECEAO. Le Franc CFA est une monnaie stable

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 9 mois

    “ce n’est pas au FMI de statuer…faire en sorte que ce système soit…« très organisé, très planifié, structuré »”
    Autrement dit: il est clair pour tout le monde que la forme(du CFA) n’est plus d’actualité, sortez si vous voulez, mais surement pas “en bord… couvrez” et…que chacun y conserve son compte (intérêts mutuels).