Gléxwé xwé 2017 au Bénin: Des festivités placées sous le signe de l’union et de la fraternité

Gléxwé xwé 2017 au Bénin: Des festivités placées sous le signe de l’union et de la fraternité

L’édition 2017 de Gléxwé xwé a été lancée hier 03 décembre 2017 au Fort français de Ouidah, en présence d’autorités politico-administratives et d’un parterre d’invités.

Signature de la charte de Gléxwéxwé au Bénin : Faire de cette fête une institution

Une fête de retrouvailles placée sous le signe de l’union et de la fraternité. C’est par une marche du cœur que les festivités de l’édition 2017 de Gléxwé xwé ont été lancées ce dimanche 03 décembre, dans la cité des Kpassè. Une marche qui a connu la participation de plusieurs clubs sportifs venus de tous les arrondissements de la commune de Ouidah.

Pendant plus d’une heure, les marcheurs ont parcouru environ 11 kilomètres, du carrefour Gbénan au fort français, dans une ambiance festive. S’en est suivi quelques minutes plus tard la cérémonie d’ouverture ponctuée par trois (03) allocutions. La première a été celle du président du comité d’organisation qui a déclaré que cette édition est l’aboutissement d’un long processus de concertation, de consultation et d’entretien fructueux entre générations, mais également entre associations et regroupements communautaires, d’ici et de la diaspora. François Comlan puisque c’est de lui qu’il s’agit, dit qu’ils veulent cette semaine fraternelle, festive et populaire. Un moment de retrouvailles entre familles, voisins et amis.

Le président du comité d’organisation a saisi l’occasion pour inviter les fils et filles de Ouidah ayant les capacités intellectuelles de faire des recherches anthropologiques et sociologiques, à se pencher sur leur communauté, pour la faire connaître et apprécier des autres, mais d’abord par eux-mêmes. Il a pour finir souhaité que Gléxwé xwé 2017 soit célébrée dans l’union et la fraternité.

Le 03 décembre est la journée internationale des personnes handicapées. C’est pour cette raison que le comité d’organisation a permis à l’association des handicapés de Ouidah de prononcer un discours à cette occasion. Le premier vice-président de cette association, Donald Ghislain Adandé, a remercié François Comlan et son staff qui ont permis aux personnes handicapées d’être à l’honneur à cette édition. Aussi est-il revenu sur le potentiel dont ils disposent malgré leurs handicapes, et qui pourra d’une manière ou d’une autre booster l’éclosion de Ouidah.

En procédant au lancement officiel des manifestations, le maire de la commune de Ouidah Célestine Adjanohoun a rappelé que Gléxwé xwé est la toute première fête patronale fraternelle, instituée dans l’histoire du Bénin. Une réjouissance qui a raisonné par le passé. Malheureusement, à l’épreuve du temps, des querelles et des divergences, elle a perdu de sa substance, de la visibilité, de son ampleur, de sa portée fédératrice. Tout en reconnaissant que tous sont responsables de cette situation, l’ancienne directrice générale de la Sbee a appelé ses frères et sœurs à s’unir davantage autour d’un idéal commun. Le développement de la localité qui passe aussi par la valorisation de son potentiel culturel et touristique. Elle a pour finir invité les uns et les autres à contribuer efficacement à la réussite de l’édition 2017 de Gléxwé xwé. La cérémonie d’ouverture a pris fin par l’allumage symbolique de la flamme de l’évènement. Les manifestations vont s’étendre sur toute la semaine et prendront fin dimanche prochain

Commentaires

Commentaires du site 0