Kétou : Une attaque de bouviers transhumants tue un homme et fait plusieurs blessés

Kétou : Une attaque de bouviers transhumants tue un homme et fait plusieurs blessés

Le hameau de Kinho situé dans l’arrondissement d’Adakplamè (Kétou) a été attaqué par les bouviers transhumants dans la nuit du mercredi à jeudi.

Bénin : A l’Enset de Lokossa , les étudiants protestent contre le paiement des frais d’accessoires

Ces éleveurs de ruminants ont fait irruption dans ce bourg, tirant à balles réelles sur ses habitants. L’attaque a fait plusieurs blessés et un mort ;un homme mortellement atteint par une balle alors qu’il se trouvait dans  un marché de nuit de cette agglomération.

La dépouille de la victime a déjà été confiée à ses parents selon l’ABP qui a rapporté l’information.

Notons que le jour de l’attaque, c’est-à-dire le mercredi, des militaires ont été déployés dans la zone (Kétou) avec pour mission de protéger cette commune menacée par le phénomène de la transhumance. Certains de leurs collègues ont été envoyés à Pobè avec le même mot d’ordre, a confié à l’ABP une source officielle.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 7 mois

    ça commence à faire vraiment beaucoup…

    Le massacre de Mallanville l’an dernier entre pasteurs et agriculteurs (20 morts !),
    déjà il y a quelques semaines des habitants déjà du côté de Ketou mitraillés,
    le gendarme qui se fait piquer son arme de service par des pasteurs.

    Il n’y a pas d’officier de gendarmerie, de responsables de la police au Bénin, capables de sortir d’un mode réactif à vitesse géologique et d’anticiper, ou au moins, de réagir plus vite ?

    – Les transhumances se font à peu près chaque année à la même date, non ?
    – Le long des mêmes axes ?
    – Ici même sur ce site, le journal a évoqué les heurts entre pasteurs et populations sédentaires au Nigéria ?

    toutes ces observations et meurtres ne permettaient pas
    – une anticipation, une sécurisation renforcée des couloirs de transhumance ?
    – Des contrôles volants de l’armement, voire de l’identité de ces gens ?
    – la désignation d’officiers de liaison (des gendarmes) qui prendraient langue avec les responsables des différents groupes de pasteurs et qui feraient tampon avec la population pour :
    – prévenir les heurts,
    – organiser des conciliations ?
    – négocier avec les partis, des dédommagements le cas échéant ?

    Que font les députés de la régions de kétou ?

    A quoi sont occupés les députés, les hauts fonctionnaires chargés de la sécurité nationale ?

    Qui se soucie des petites gens qui se font flinguer , Dès lors que c’est en dehors de Cotonou ?

    C’est quoi ce m.e.r.d.i.e.r ? Pourquoi sont payés les uns et les autres ?

    • Avatar commentaire

      Tout ceci parceque les forces de l’ordre ont peur de Aziz.
      D’ailleurs j’attend son poste sur le sujet.

      • Avatar commentaire
        Gbegamey900 Il y a 7 mois

        Choisissez mieux vos élus! Renouvelez cette classe corrompue d’élus. Pensez à cette nouvelle génération: vos enfants et vos petits enfants. Prenez garde sinon il sera trop tard pour ce beau pays qui n’a plus aucun opposant pour le pouvoir en place. Tous ont ouvert leur ventre pour se faire gaver comme des canards du Sud Ouest français