Electrification – Ouèdo, Akassato et Allada: Jean-Claude Houssou apporte la lumière dans les ménages

Electrification – Ouèdo, Akassato et Allada: Jean-Claude Houssou apporte la lumière dans les ménages

Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Hioussou a effectué en début d’après-midi de ce mardi une tournée dans le département de l’Atlantique pour le compte du lancement de divers travaux d’électrification à Dassèkomey dans l’Arrondissement de Ouèdo,

Bénin/DAEM : Jean-Claude Houssou remercie la Banque Mondiale

au Centre de santé d’Akassato et à la mise en service des ouvrages d’électrification de Zoungbomey à Hinvi dans la commune d’Allada. L’objectif de ce périple, apporter de la lumière dans les ménages afin d’impacter les conditions de vie des populations. Améliorer les conditions de vie des citoyens conformément au pilier N° 3 du Pag. C’est dans ce cadre que s’inscrit la tournée du ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou pour lancer les divers travaux d’électrification à Dassèkomey dans l’arrondissement de Ouèdo, au Centre de santé d’Akassato dans la commune d’Abomey-Calavi et la mise en service des ouvrages d’électrification de Zoungbomey à Hinvi dans la commune d’Allada.

Sous la direction de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme), maître d’ouvrages, cette tournée a démarré mardi dernier par le village de Dassèkomey où les travaux d’électrification ont été lancés. D’un coût global de 55 millions Fcfa, les travaux qui sont prévus pour durer 3 mois consistent à brancher 160 ménages, à poser 10 lampadaires pour 1 km de courant haute tension et 2 Km de courant moyenne tension. Un geste salué à sa juste valeur par le Chef du village Christophe Honfo, le Chef d’arrondissement de Ouèdo, Gilbert Agon. Au nom des populations, ils ont exprimé toute leur gratitude à l’endroit du président de la République, Patrice Talon qui a pensé à améliorer leurs conditions de vie.

« C’est la preuve que nous comptons aussi pour le chef de l’Etat. Nous sommes contents », ont-ils fait savoir.

A Akassato, les travaux sont relatifs à l’installation de panneaux solaires de 3500 W capables d’améliorer le plateau technique et la conservation des produits pharmaceutiques du Centre de santé de cette localité. D’un montant total de 15 millions, cette énergie renouvelable va servir également à alimenter 100 lampes gracieusement offertes par l’Aberme. Un geste qui ne laisse pas indifférent le maire de Calavi, Georges Bada qui trouve que c’est une surprise du président Talon à ce Centre de santé. Il a par ailleurs invité les bénéficiaires à en faire bon usage  et a exhorté le personnel médical à améliorer davantage les services.

Le clou de ce périple du ministre de l’Energie est la mise en service du réseau électrique du village de Zoungbomey, hameau de Hinvi dans la commune d’Allada. Les travaux ont été accélérés aussitôt que  prévus. Pour une durée de quatre mois, il a fallu deux mois et demi pour amener la lumière dans les ménages. Il s’agit d’une tension 160 Kw avec 10 lampadaires pour un coût global de 56 millions.

Populations et autorités satisfaites

Au terme de cette tournée, il est noté une satisfaction générale de la part des populations et aussi des autorités politico-administratives. Pour Jean-Claude Codjia, Préfet du département de l’Atlantique, le chef de l’Etat traduit chaque jour que Dieu fait ces paroles en actes. Pour ce dernier, ces travaux d’électrification vont impacter positivement les populations. Ils  vont résorber aussi le taux de chômage. Il invite ainsi les bénéficiaires à en faire bon usage.  Outre ces travaux, Francis Tchekpo, Directeur général de l’Aberme n’a pas manqué d’informer les populations des efforts fournis par le chef de l’Etat à travers le ministre de l’Energie pour que toute l’étendue du territoire national soit touché par les bienfaits de la « lumière ». Très satisfait, le ministre Dona Jean-Claude Houssou a partagé avec les populations les soucis du chef de l’Etat pour leur mieux-être. « C’est une joie immense pour moi. Les promesses sont concrétisées en actes palpables. Le gouvernement du président Talon est un gouvernement d’action qui tend à changer durablement le quotidien de ses citoyens. Ces actions ne sont que le début d’une série car, elles vont favoriser des activités génératrices de revenus et auront un impact socio-économique. Je vous demande alors à soutenir le président de la République dans ces actions et à prendre soin des infrastructures », a-t-il conclu.

Source : ministère  de l’Energie

EXTRAIT DISCOURS D’OUVERTURE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L’ENERGIE

Madame la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Bénin ;

Monsieur le Directeur Résident du Millenium Challenge Corporation, Chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du secteur de l’énergie ;

Monsieur le Directeur de l’Agence Française de Développement ;

Monsieur le Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Bénin ;

Monsieur le Coordonnateur Résident et Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement ;

Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers ;

Monsieur le Coordonnateur du Millenium Challenge Account Bénin II;

Mesdames et Messieurs les Membres du Comité de Direction du Ministère de l’Energie ;

Messieurs les Coordonnateurs de Projets du secteur de l’énergie ;

Mesdames et Messieurs les Experts et Représentants des Bureaux d’Études du secteur de l’énergie ;

Mesdames et Messieurs, en vos rangs, grades et qualités ;

Honorables invités ;

Mesdames et Messieurs ;

C’est pour moi un réel plaisir de vous souhaiter la bienvenue au Bénin Royal Hôtel  de Cotonou, pour prendre part à  la revue du secteur de l’Energie, au titre de l’exercice 2016.

L’organisation de cette rencontre s’inscrit dans le cadre des concertations périodiques qui contribuent à la prise de décisions consensuelles, pour  promouvoir le développement harmonieux du secteur de l’énergie et améliorer ses performances.

Mesdames et Messieurs,

L’énergie est au cœur de tout processus de développement et il est impérieux de prendre les mesures idoines pour la rendre disponible et accessible à tous et aux coûts les plus bas possibles pour les ménages et le secteur productif et respectueuse de l’environnement. Le droit à l’énergie se positionne aujourd’hui comme un droit indissociable des autres droits fondamentaux de la personne humaine, parce que l’accès à l’énergie conditionne le développement économique et social et la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme tels que l’alimentation, l’habillement, l’habitat, la santé et l’éducation.

C’est pourquoi, la détermination, l’engagement sont sans condition notamment à travers le Programme d’Actions du Gouvernement a accordé la priorité au secteur  de l’énergie avec une enveloppe de 761 milliards de F CFA sur la période 2016-2021, allouée aux projets phares suivants :

– la modernisation et l’extension de la filière thermique pour garantir un accès compétitif à l’électricité, avec pour objectif de retrouver une plus grande indépendance énergétique à court terme grâce à une production thermique compétitive ;

– le développement des énergies renouvelables, en vue d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et de réduire le coût de production de l’électricité;

– la restructuration de l’opérateur national et de son réseau à travers des investissements en infrastructures et un changement de paradigme ;

– la maîtrise des consommations énergétiques à travers, notamment, le renouvellement du parc d’éclairage public  et la mise en œuvre de diverses actions d’efficacité énergétique dans les bâtiments administratifs et les ménages.

Un gouvernement qui travaille avec méthode, discernement et vision en donnant de la visibilité désormais dans le secteur.

Mesdames et Messieurs,

Avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers, le Président de la République, Son Excellence Patrice TALON et son Gouvernement, s’efforcent à résoudre durablement le problème de déficit de l’offre de l’énergie électrique et celui de l’accès à l’énergie moderne, à travers la diversification des sources d’approvisionnement, l’augmentation de la production de l’énergie électrique, la mise en œuvre de divers projets d’électrification et de renforcement des réseaux électriques et la réforme du cadre juridique et institutionnel du sous-secteur de l’électricité.

Il s’agit entre autres des projets ci-après :

– la location de centrales électriques pour une capacité de 150 MW pour faire face aux besoins à court terme;

– la réhabilitation des centrales électriques Wartsila de la SBEE dont 20 MW sont déjà opérationnels ;

– la réalisation du projet de construction d’une centrale électrique dual fuel de 120 MW à Maria Gléta sur financement de la BID, de la BIDC, de la BOAD et du Budget National dont les travaux ont déjà démarré;

– la finalisation des négociations en cours pour la réalisation de projets IPP de construction à l’horizon fin 2019 et au-delà, de centrales électriques de 120 MW à Maria Gléta pour lesquelles une pré-qualification suivie d’un appel à propositions avaient été lancés;

– les négociations en cours pour la réalisation d’un projet IPP de construction à l’horizon fin 2019 d’une centrale électrique de 20 MW à Maria Gléta par la société GENESIS ;

– les négociations en cours pour la réalisation du projet d’aménagement hydroélectrique d’Adjarala d’une puissance de 147 MW;

– le projet d’aménagement hydroélectrique de Dogo Bis d’une puissance de 128 MW ;

– la mise en œuvre d’un projet de construction d’une unité flottante de stockage et de regazéification pour assurer l’approvisionnement en gaz des centrales électriques pour une capacité totale de 500 MW ;

– la mise en œuvre avec l’appui financier de l’AFD et de l’UE du projet de construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 25 MW à Onigbolo dont le lancement des travaux est envisagé en 2018 ;

– la mise en œuvre avec l’appui financier du MCA Bénin II d’un projet de construction de centrales solaires photovoltaïques d’une puissance totale de 45 MW sur quatre (04) différents sites ;

– la mise en œuvre avec l’appui financier de l’AFD, de l’UE et de la BEI, du projet de restructuration et d’extension des réseaux électriques de la SBEE dans la commune d’Abomey-Calavi et le département de l’Atlantique, dont les travaux démarreront au cours du premier trimestre 2018 ;

– la réalisation des travaux de construction de la ligne d’interconnexion Onigbolo-Parakou 161 kV et de la ligne d’interconnexion Sakété /Porto-Novo en 161 kV ;

– la construction de la ligne HTA Kandi-Banikoara ;

– le renforcement et l’extension de réseaux électriques dans différentes localités urbaines ;

– l’électrification de différentes localités rurales par raccordement  au réseau conventionnel et par système solaire photovoltaïque ;

– la mise en œuvre avec l’appui financier du PNUD du projet de renforcement de la résilience du secteur de l’énergie aux impacts des changements climatiques au Bénin (PANA-ENERGIE) et du projet de production durable de la biomasse électricité (Biomasse Electricité) ;

– la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie au Bénin (RECASEB) ;

– la mise en œuvre des réformes du sous-secteur de l’électricité pour améliorer durablement ses performances.

Mesdames et Messieurs,

Honorables invités,

Les contre-performances du secteur de l’énergie même si des améliorations sont observées depuis 2016, créent de graves préjudices aux consommateurs et à l’économie nationale. Elles trouvent leur explication, entre autres, dans les dysfonctionnements de notre système d’approvisionnement, la faiblesse du taux d’électrification,  l’insuffisance des capacités des acteurs du secteur, l’inadéquation de la politique tarifaire et  les difficultés de recouvrement des créances des entreprises du secteur.

Au cours de cette rencontre, vous aurez à examiner l’état actuel du secteur de l’énergie au Bénin (état des lieux, point d’exécution des projets, planification des activités, réformes en cours), à réfléchir sur ses problèmes  à travers notamment, la gestion du secteur, la situation financière des entreprises du secteur,  les besoins de financement et la place du secteur privé, en vue de dégager les orientations stratégiques nécessaires pour assurer durablement l’amélioration de ses performances . Je voudrais souligner qu’à cet effet, des informations et des données récentes et fiables vous seront présentées sur le système énergétique national. C’est une première et je tiens à remercier tous les artisans et soutiens. Vous aurez également à faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la précédente revue, à faire le bilan du budget programme exercice 2016 et du programme énergie exercice 2017 et à réfléchir sur une meilleure planification des activités du secteur.

Vos suggestions permettront certainement de déboucher sur des solutions idoines, pour une meilleure mise en œuvre du Programme d’Actions du Gouvernement, dans ce secteur très sensible et éminemment stratégique qu’est celui de l’énergie, et qui est une priorité prioritaire du Gouvernement qui a compris qu’il constitue le socle du développement de notre pays.

Mesdames, Messieurs,

C’est ici, le lieu d’exprimer, au nom du Gouvernement et en mon nom propre, mes sentiments de gratitude à tous les Partenaires Techniques et Financiers du secteur de l’énergie, chacun à son niveau et en particulier à leur Chef de file le Millenium Challenge Corporation.

Je ne saurais terminer mon propos sans remercier tous ceux qui  de près ou de loin ont contribué à l’organisation de cette revue. Je  remercie aussi toutes les personnes ici présentes pour leur disponibilité à accompagner le Gouvernement pour la concrétisation de sa vision dans le secteur de l’énergie, qui est de créer les conditions favorables pour permettre la mise à la disposition de nos concitoyens, des services énergétiques de qualité, aux conditions optimales de coût et de sécurité des approvisionnements.

C’est sur ces mots que, je déclare ouverts, les travaux de la revue du secteur de l’énergie exercice 2016.

Vive la coopération internationale !

Vive le Bénin !

Vive l’énergie de qualité et en quantité pour tous !

Je vous remercie.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Analyste Il y a 11 mois

    Grace aux politiciens béninois, j’ai appris l’expression: ‘plateau technique’ 🙂
    Et ils s’en servent très très souvent, qu’importe si le commun des mortels comprend ou pas.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Ce nabot de ministre houssou semble-t-il a fait une grande partie de sa carrière professionnelle en France , a-t-il vu que pour quelques câbles d’électricité à quelques dizaines de millions de francs , les bénéficiaires applaudissent ? petit c.on va