Sacca Lafia : “Sur nos corridors, les braquages sont considérablement réduits”

Sacca Lafia : “Sur nos corridors, les  braquages sont considérablement  réduits”

A la faveur d’une conférence de presse qu’il a organisée ce jeudi 21 décembre 2017, dans les locaux de son ministère à Cotonou, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia, a fait le point des activités et des faits saillants d’insécurité

Bénin- Expulsion du Dg Mtn : Le gouvernement accorde un sursis de deux semaines à Stephen Blewett

enregistrés pour le compte du 2nd semestre de 2017. Il en a profité pour annoncer les mesures prises par le gouvernement  concernant  2018. Dans son point, il a été noté pour l’essentiel qu’en ce qui concerne les braquages sur nos corridors, beaucoup d’effort ont été fait.

Quelques jours avant  d’arriver au terme de l’année 2017, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia, a fait le point des activités menées par son département et des faits saillants d’insécurité enregistrés au 2nd semestre. C’était à la faveur d’une conférence de presse qu’il a donnée hier jeudi 21 décembre, dans son ministère à Cotonou, en présence des forces de sécurité publiques. Dans le point, le ministre a détail par détail, présenté les activités menées et les faits d’insécurité enregistrés.

Le bilan du semestre

De juillet à décembre 2017 sur nos corridors, 9 cas de braquages ont été enregistrés contre 23 au premier semestre. Pour ce qui concerne les faux médicaments, 182 920 kg ont été saisis contre 104 771 kg au premier semestre. 752,457 kg de drogues et stupéfiants confisqués, contre 852 kg au premier. Sur 297 plaintes pour  cybercriminalité, 102 ont été déférées », informe le ministre. Par rapport aux accidents de circulation, l’autorité de la sécurité confie que 4202 cas dont 1531 blessés et 271 morts sont enregistrés, contre 5347 cas au premier semestre. Pour les incendies, il y a eu dans le semestre 1175 cas dont 4 morts, contre zéro cas au premier semestre. Par rapports aux dégâts crées par les inondations, le ministre déclare que dans le semestre, 753 habitations ont été détruites et 7 morts enregistrés, contre zéro dans la première tranche de l’année. Présentant le point des cas de violences causées par les transhumances, le ministre a confié qu’il y a eu de juillet à décembre 2017, 10 cas dont 8 morts contre 18 cas dont 13 morts au premier trimestre. Voici le bilan des faits d’insécurité enregistrés dans le pays pour le compte du second semestre de l’année 2017, tels que présentés par le ministre. En dehors de ces faits majeurs, Sacca Lafia a également rappelé sa tournée dans les 12 départements du pays, l’organisation le 7 novembre 2017 d’une conférence sur la sécurité intérieure, et l’atelier de l’élaboration du document de politique nationale de sécurité intérieure.

Mesures annoncées pour 2018

« Pour renforcer la lutte contre la transhumance en 2017, et en raison des conséquences enregistrées du fait de sa mauvaise  gestion, le gouvernement a réfléchi et pris de nouvelles dispositions pour protéger les éleveurs et les agriculteurs. », informe l’autorité.

Pour rester dans la logique de sensibiliser les populations cibles dans le pays sur le phénomène, le gouvernement a décidé d’organiser la campagne 2017-2018 de la transhumance. Elle se fera dans les départements du septentrion et dans les communes de Glazoué, Savè, Bantè et Ouèssè. Pour finir, le ministre a rappelé la concrétisation du projet fusion de la police et de la gendarmerie, en une force unique pour la sécurité intérieure. Il sera concrétisé en 2018 si la loi le consacrant est votée

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 7 mois

    Un Sacca Lafia qui a détourné les milliards du projet de Maria Gl”ta venir nous servir que sous nos corridords le braccage a diminué, c’est grotesque. Quand est ce qu’il sera conduit à la justice?