Les nouveaux ministres du président Emmerson Mnangagwa ont prêté serment hier lundi. Un acte qui consacre leur entrée officielle en fonction.22 au total, ces hommes sont pour la plupart des membres emblématiques du régime Mugabe. Conduite par le président de la République conformément aux dispositions légales en vigueur au Zimbabwe, cette cérémonie solennelle est une exhortation à ces hommes qui ont pris le bâton de commandement dans les différents départements ministériels à rendre loyalement service à la nation zimbabwéenne qui a besoin de se repositionner sur la scène africaine et internationale.

Par ailleurs le président Emmerson Mnangagwa espère que le nouveau gouvernement va relever les nombreux défis qui s’imposent au pays. Il faut souligner également qu’il a eu des critiques sur la nomination de certains hauts responsables militaires à des postes stratégiques. Ce qui est assimilé à des récompenses selon des observateurs des mœurs politiques du pays.

Quelques jours plus tôt lors de son investiture Mnangagwa a promis faire les choses autrement. S’il a nommé plusieurs anciens ministres de Robert Mugabe, il a écarté toute l’opposition de même que les proches de l’épouse de l’ancien président Grace Mugabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire