Les comptes bancaires de deux ministres de l’ancien président Robert Mugabé gelés. Ainsi en a décidé la banque centrale du pays, qui a ordonné l’identification et le gel de ces comptes.Jonathan Moyo et Savious Kasukuwere successivement ancien ministre de l’enseignement supérieur ministre du gouvernement sont dans le pétrin. Tous membres influents de la faction G-40, ces derniers avaient optés pour la venue au pouvoir de Grace Mugabe comme successeur de son Mari, Robert Mugabe.

Ces deux anciens collaborateurs de Mugabe depuis la chute de leur mentor ont adopté la stratégie du silence. Pas de déclaration ni d’apparitions publiques. Suite à la décision de la banque centrale du Zimbabwe, Jonathan Moyo a, quant à lui fustigé dans un tweet une décision arbitraire qui, selon lui ne respecte pas les textes et règlements qui régissent les banques et finances dans le pays.

Pour certains observateurs des mœurs politiques zimbabwéennes, il faudrait s’attendre à tout. Même à des chasses aux sorcières, car le nouveau président Emmerson Mnangagwa s’est engagé à redorer le blason du pays sur le plan économique. Mieux il a assuré lutter contre la corruption et faire rendre gorge aux pilleurs de l’économie nationale. Toute chose à même de faire venir des investisseurs étrangers dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom