Angola: l’ex vice-président Vicente, jugé pour corruption à Lisbonne

Angola: l’ex vice-président Vicente, jugé pour corruption à Lisbonne

Le procès de la discorde. En effet, Manuel Vicente, ex vice président de l'Angola et anciennement à la tête de la compagnie pétrolière nationale Sonangol, est actuellement entendu par la justice portugaise pour avoir corrompu un représentant de la justice.

Angola: La monnaie locale ne sera bientôt plus arrimée au dollar

En effet, à l’époque des faits, deux enquêtes portant sur des soupçons de blanchiment d’argent étaient en cours. Afin d’éviter tout problème judiciaire, monsieur Vicente verse alors 763,500 euros au procureur Orlando Figueira afin que ces deux affaires puissent être classées sans suite. Ouvert à Lisbonne en l’absence de l’ancien vice-président angolais, ce procès est source de véritables tensions entre le Portugal et L’Angola, qui s’est récemment estimé offensée par son ancienne puissance coloniale.

Réfutant les faits qui lui sont reprochés, l’ex-dirigeant de 61 ans ne s’est en fait jamais présenté face à la justice portugaise. En effet son pays refuse tout simplement de répondre à la commission rogatoire délivrée par Lisbonne, arguant que monsieur Vicente dispose d’une immunité conférée par son poste de vice-président, occupé entre 2012 et 2017.

Afin d’éviter un procès par contumace, l’éventualité d’un transfert de l’affaire vers l’Angola a été évoquée. Éventualité très vite balayée d’un revers de la main par la justice portugaise qui estime que les autorités angolaises ne donneront pas suite à la procédure. Une décision très mal reçue par le président Lourenço qui a récemment assuré ne pas accepter d’être traité de la sorte. Des déclarations qui ne devraient pas arranger une situation de plus en plus tendue entre les deux pays.

Commentaires

Commentaires du site 0