Le Bénin au Congrès mondial des fédérations de Babyfoot

Le Bénin au Congrès mondial des fédérations de Babyfoot

Le Congrès mondial des Fédérations de Babyfoot, se tient du 19 au 21 janvier 2018 en Espagne. Le Bénin est convié à ce rendez-vous et est représenté par le président de la Fédération nationale de babyfoot, Kiki Delano.

Championnat d’Afrique de boxe : Les Béninois rentrent avec 3 médailles

Il revient dans cet entretien, sur les objectifs du congrès, l’avenir du babyfoot au Bénin…

Le Congrès mondial des fédérations de babyfoot se tient du 19 au 21 janvier en Espagne. Dites-nous pourquoi ce Congrès et quels sont les points clés au menu des travaux ?

Le Congrès mondial des Fédérations de Babyfoot est une rencontre statutaire qui réunit périodiquement les fédérations membres de l’International Table Soccer Fédération (Fédération Internationale de Babyfoot), pour discuter des activités menées les années précédentes et dresser le programme d’activités des années à venir. Et cette année, nous avons un grand défi à relever : vous n’êtes pas sans savoir que l’ITSF est reconnu membre observateur du GAISF, qui est l’Association Globale des Fédérations Sportives Internationales. C’est une première étape pour que le babyfoot soit présent aux jeux olympiques. Et nous devons relever ce défi.

Le babyfoot n’est pas aussi connu que les autres sports au Bénin. Dites-nous, le Bénin sera-t-il représenté à ce rendez-vous planétaire ? Si oui, par quelle délégation ?

Le babyfoot est très connu au Benin mais n’est pas encore reconnu comme un sport à part entière, et c’est un problème que vivent pratiquement toutes les fédérations dans les autres pays. Le babyfoot est un jeu, pour beaucoup, réservé aux délinquants. Et nous travaillons aujourd’hui à changer cette vision que les gens ont. La fédération béninoise sera présente à Benidorm en Espagne, pour participer aux travaux au même titre que les autres nations membres de l’ITSF.

Concrètement, quels sont les actions menées par la fédération béninoise de babyfoot ?

Notre fédération est jeune certes, mais nous menions des actions depuis cinq pour redorer l’image du babyfoot au Bénin. Nous avons aidé beaucoup de pratiquants à se mettre en club pour participer aux compétions officiellement. Plusieurs tournois ont été organisés à l’endroit des pratiquants. Avec les 48 clubs que compte notre fédération, nous avons passé la licence à plusieurs joueurs cette année. Il faut aussi noter que le Bénin était présent à certaines rencontres internationales. Notre défi est de permettre aux joueurs béninois d’être à un bon niveau techniquement, car nous avons de bons joueurs de babyfoot dans ce pays.

Quelles sont vos perspectives?

Les perspectives sont nombreuses. En urgence, nous avons la fabrication par des spécialistes en la matière, d’une table africaine de babyfoot à moindre coût, qui sera accessible à toutes les bourses. L’ITSF nous y a autorisés et je crois que ça ne saurait tarder. Aussi, nous travaillons pour doter notre pays d’un grand centre ITSF, de formation au babyfoot pour la jeunesse béninoise. Enfin, c’est l’organisation de nos compétitions réglementaires afin de nous préparer pour la prochaine coupe du monde de babyfoot.

Propos recueillis par Arthur Sélo

Commentaires

Commentaires du site 0