Bénin : Patrice Talon reçoit les syndicats mardi prochain

Bénin : Patrice Talon reçoit les syndicats mardi prochain

Le président de la République veut discuter avec les centrales et confédérations syndicales du Bénin. Patrice Talon a invité les secrétaires généraux de ces organisations à une séance de travail le mardi 23 janvier 2018 à 16 heures au palais de la Marina.

Bénin : Le gouvernement confirme la déstabilisation de la Cour

La rencontre portera sur la grève déclenchée par les organisations syndicales pour désapprouver la loi retirant le droit de grève à certains fonctionnaires de l’Etat. Les secrétaires généraux sont priés de venir à cette séance de travail en compagnie d’un membre de leur bureau syndical respectif.

A l’analyse, cette séance de travail vise à désamorcer la crise sociale que connaît le pays depuis quelques jours. Le chef de l’Etat aura face à lui, des responsables syndicaux requinqués par la décision de la Cour constitutionnelle. Une décision  qui a invalidé la loi sur le retrait du droit de grève aux magistrats et aux agents de la santé, de la justice et de sécurité.

C’est aussi un avantage pour le président de la République qui pourra négocier une sortie de crise dans un climat social qui se dégèle depuis le jugement des sept sages de la Cour constitutionnelle.

Commentaires

Commentaires du site 33
  • Avatar commentaire

    Tout ce qui se passe dans le pays en ce qui concerne sa gestion peut avoir deux sources :
    1- s’il a conscience de la personne qu’il est devenue de le 06 avril 2016, ( ce dont je doute fort) je crois qu’il s’est fait entouré des castors qui rongent le bas de l’arbre dans lequel est actuellement.
    avant que l’arbre ne s’écroule, il faut qu’il se réveille de l’illusion du pouvoir et se débarrasse d’eux le plus tôt possible
    2- si son instinct d’homme d’affaires invétéré le domine (ce qui est très proche de la réalité, à cause de la ruse et de la rage qui sont les signes d’un homme d’affaires), je peux prédire qu’il est dans de sales draps. car il lui sera difficile de s’en défaire.
    Pour le bien du pays, priez pour lui qu’il se débarrasse desdits vices pour son propre bonheur et ensuite celui du peuple.

    • Avatar commentaire

      Non c’est lui même qui va se débarrasser de ses fonctions actuelles qu’il est incapable d’assumer pour incompétence et manque du minimum de probité.
      Son rapprochement avec le leadership du PRD me semble être une négociation pour sa renonciation du pouvoir. Le silence de Pik et Abt en dit long.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Ces syndicats avertis doivent se méfier du penchant fourbe , pas fiable du tout , de ce djingbin de talon .
    Au fait , adjaka serait présent ? Ce régime n’aura pas l’audace de retransmettre en direct la rencontre 

  • Avatar commentaire
    Dramane Il y a 3 mois

    Mieux vaut tard que jamais.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Sourou , me plait , agadjavi devrait prendre exemple sur sourou , puiser dans ses interventions sur ce forum , plus raisonnables et  objectives , ce qui enrichit notre débat pour faire avancer notre BENIN 

  • Avatar commentaire

    Car le Bénin est le seul pays où Tt le monde a raison. Et ce qui est curieux nous n’avons que de droit et jamais de devoir. Que de liberté et jamais de limite. Et pourtant notre liberté s’arrête là où commence celles des autres

  • Avatar commentaire

    Je crois que la jeunesse ne doit pas faire du sensationnel comme les politiciens. Mais c’est faux quand les gens voit que c’est parce qu’il a peur à mon avis c’est faux. Il ne veut pas que les gens disent qu’il n’écoute personne donc il veut jouer sa partition. Et encore la décision de la cc ne profite pas totalement les travailleurs qui pensent qu’ils ont gagné. Ce que la cc à refusé c’est la suppression mais elle dit de recadrer. Donc à mon humble avis ce droit n’existera que de nom prochainement mais la jouissance serait difficile. Donc ces syndicaliste doivent aller avec beaucoup de tact et tirer beaucoup de profit au lieu de continuer avec le jusquauboutisme. Le pays n’a pas besoin de président très fort ni de syndicaliste va t’en guère

  • Avatar commentaire
    Akindes Il y a 3 mois

    Il n’est pas certain que les va-t-en-guerre ne mettent pas de l’huile sur le feux pour leurs propres égos. Ils sont si nombreux à vouloir montrer «leur fidélité» à toute épreuve.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    Pourquoi il veut les recevoir?

    Qu’il continue sa politique de rage et de ruse et il verra où il finira.

    • Avatar commentaire
      SERRE Alassane Il y a 3 mois

      Pour les intérêts de tous, le dialogue est nécessaire. La grève sauvage fragilise davantage les économie

  • Avatar commentaire

    Il a intérêt à ménager les syndicalistes à la table de négociation. S’il veut vraiment aller au bout de ses réformes. Hé la vie, elle sait nous donner des leçons d’humilité de force hein agbonon

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    Talon, ***** serait pere de la nation? Les poules en rient.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    A quoi servirait- il de se faire encore recevoir par Talon qui ne respcte pas sa parole donnée. Les syndicats n’ont qu’a lui tourner le dos et maintenir la tension jusqu’q ce qu’il tombe.
    alors qu’il introduisait le projet de suppression q l’assemblée, a-t-il invité les syndicats?

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    A quoi servirait- il de se faire encore recevoir par Talon qui ne respcte pas sa parole donnée. Les syndicats n’ont qu’a lui tourner le dos et maintenir la tension jusqu’q ce qu’il tombe.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      C’est une rencontre suscitée par la médiation du C.E.S et certaines personnes ressources. Votre esprit étroit de béninois retors ne peut que y voir une capitulation. Mais un PR est au dessus de tout ça là et doit aussi à son statut de père de famille de jouer la carte de l’apaisement.

      Par contre je suis personnellement sceptique quant à l’issue de ces genres de kermesse car à vrai dire, ces gens là sont dans une logique de déstabilisation du pouvoir et donc devraient être traités avec le mépris qui sied à leur rang de subversifs.

      • Avatar commentaire
        Sourou Il y a 3 mois

        Change de lunette. Tu n’es pas le seul à voter Talon. Si tu veux que Talon aille au bout de son mandat et le réussisse, dit lui la vérité. Ce n’est pas parce que vous avez une plaie au bras qu’il faille couper le bras. Non, on la soigne. Talon a juste suscité une crise de confiance entre lui et le peuple. Les syndicats sont les portes voix de ce peuple. Le jour où tous les syndicats se tairont, tu comprendra la réalité. Je suis un soutien de Talon. Mais je ne m’empêcherai pas de lui conseiller la concertation avant de prendre ses décisions. Sinon, qu’il se fasse lui-même un coup d’Etat pour installer une dictature de développement à la talonnienne.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    L’essentiel est que les négociations se tiennent comme il est d’usage dans tous les pays démocratiques et qu’ils parviennent à un accord, à mi-chemin entre les positions de départ des uns et des autres, et dans l’intérêt général des autres béninois.

    S’opposer jusqu’au blocage n’est dans l’intérêt de personne hormis ceux qui voudraient que ça dégénère

  • Avatar commentaire

    Pourquoi rencontrer les syndicats? Il est l’élu de la nation. Il n’a qu’à en faire à sa tête.
    Il doit décevoir plus d’un sur ce forum.
    Il a tout à gagner en empruntant la voie de la sagesse.
    Toutefois la question de Cathie demeure. Combien de Smig mensuels gagné un ministre au Benin?
    Au Royaume le Premier Ministre gagné 8 fois le Smig. Elle ne gagné que 5 fois le salaire moyen.
    Ici ce n’est pas un Smig de complaisance ou un salaire ministériel fantaisiste. Un Smig doit tenir compte du coût de vie (loyer, alimentation épargne, loisir épargne moyen, l’éducation et la sante sont généralement prise en charge par l’Etat dans des pourcentages subséquents.
    Sur quelle base est fixé le Smig au  Benin? Qu’en est il du salaire de nos ministres qui ont les tâches les durs du pays?

    • Avatar commentaire
      Le Béninois Il y a 3 mois

      Votre question est pertinente. Le salaire des ministres ne vient pas du compte privé de Patrice Talon. Ce sont nos impôt et taxes. Nous avons le droit de savoir.

      • Avatar commentaire
        Sourou Il y a 3 mois

        8 000 000/40 000 = 200 fois. Ce qui signifie qu’un ministre au Bénin produit le rendement de 200 employés payés au smig. A chacun de juger.

        • Avatar commentaire

          @Sourou
          Vous etes en deca de la realite…
          C’est 16 MIllions pour un ministre “Tchigan”
          POur les ministres “Facy” or “vedome” c’est 10 a 12 millions…
          Faites la division…

  • Avatar commentaire

    Qu’il en profite..pour attirer ces terroristes…dans une souricière…à la marina

    Les faire capturer..par les pandores,les limiers et les bidasses..

    entassés dans les “yéyé bleus”…direction compa…à l’extreme nord ouest du benin..

    Ils pourront etre embauchés…comme rangers…

    Histoire aussi dans la foulée dissoudre la cc,le parlement et les autres inst…et organiser…aux pieds levés..un referendum…

    Et on dira vive..la nouvelle republique…………

  • Avatar commentaire
    Le Béninois Il y a 3 mois

    Il s’est largement décrédibilisé par son comportement rusé et irresponsable. Un homme d’État, surtout à ce niveau de responsabilité, n’utilise ni ruse, nu vengeance.

  • Avatar commentaire
    J'accuse Il y a 3 mois

    Competiteur-né quand il s’agit de corrompre et gruger l’État pour s’enrichir;et degonflé-né quand il faut utiliser la ruse et foncer 2 fois dans le mur en moins d’un an et récolter deux fiasco cuisants.Le mythe du competiteur-né est tombé,ici c’est le Bénin.

  • Avatar commentaire
    Machievel Il y a 3 mois

    C est facile quand on est dans les tribune de voit que l arbitre sifle très mal,ojodui tu es arbitre prego les gens dans les tribunes te montreront également que ce n est pas facile d arbitrer…allez les syndicats !!! Vive la cours constitutionnelle vive la démocratie

  • Avatar commentaire
    Machievel Il y a 3 mois

    On verra jusqu’à ou il peut tenir notre cher prego

  • Avatar commentaire
    Machievel Il y a 3 mois

    On verra bien jusqu’à ou lui le prego est fort,on ne gère pas un pays comme une entreprise…c est facile quand on est dans les tribune de voir que l arbitre sifle mal et est nul,c était ce qu ils se disaient il y a 3 ans en arrière de la gouvernance de l autre.aujourd’hui ils sont arbitre ,ils sont sur la pelouse,d autres dans les tribunes crient sur eux aussi,ainsi va la vie mon prego,pas facile la gouvernance…..

  • Avatar commentaire

    Eh ben oui il était temps.
    Talon a compris que le rapport de force a changé de camp.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    Il n’a pas dit qu’il est agbonon ? Il n’a qu’à faire garçon on va voir. Ici c’est le Bénin.