Côte d’Ivoire : Des tirs entre forces armées créent la peur à Bouaké

Côte d’Ivoire : Des tirs entre forces armées créent la peur à Bouaké

En Côte d'Ivoire les vieux démons semblent de retour. Comme pendant les récentes mutineries dans le pays, des tirs ont entendus dans le pays de Alassane Dramane Ouattara hier mardi 9 janvier à Bouaké. Une ville connue pour des actes de mutinerie de soldats ivoiriens.

France : Marion Maréchal-Le Pen quitte la politique pour travailler en… Afrique (vidéo)

Des militaires et éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) se sont livrés à des échanges de tirs à Bouaké, la deuxième ville du pays. Des tensions qui ont engendré un mort et des blessés. Selon une source proche de l’armée, ce sont des éléments du bataillon d’artillerie sol-sol qui ont voulu pousser ceux du 3ème bataillon à sortir de leur camp.

Quelques jours plus tôt, le chef d’état-major des armées ivoiriennes, le général Sékou Touré avait présenté des excuses à la nation pour les mutineries qui avaient ébranlé le pays l’an dernier en promettant que l’armée assurerait ses missions en 2018. Le chef de l’Etat a, pour sa part affiché sa volonté de transformer l’armée en une force véritablement républicaine.

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier un soldat a été tué et un blessé au cours d’échanges de tirs entre des forces de défense et de sécurité. Une enquête a été ouverte pour situer les responsabilités.

Commentaires

Commentaires du site 0