Emeutes de Glo-Djigbé : Les tarifs au m2 qui ébranlent les propriétaires de parcelles

Emeutes de Glo-Djigbé : Les tarifs au m2 qui ébranlent les propriétaires de parcelles

Glo-Djigbé, une localité de la commune d’Abomey-Calavi est perturbée depuis ce jeudi 18 janvier 2018  à la suite d’un mouvement d’humeur des acquéreurs de parcelles.

Construction de l’aéroport de Glo-Djigbé : Une vive protestation réprimée par la police

Face à ce soulèvement contre le prix dérisoire de l’indemnisation des domaines de l’emprise de l’aéroport international de la localité, la police a réprimé violemment les manifestants. Voici donc les prix qui fâchent les acquéreurs.

Le processus d’indemnisation des sinistrés de la procédure de récupération du domaine devant abriter l’aéroport international de Glo-Djigbé dans la commune d’Abomey-Calavi a du plomb dans l’aile. Une rude opposition entre les acquéreurs et le gouvernement fait naître la tension qui visiblement risque d’empiéter sur l’évolution de ce projet d’envergure pour le développement du Bénin. Cette tension est en lien avec les propositions du gouvernement aux acquéreurs concernant les prix d’indemnisation au mètre carré des parcelles.

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Pour manifester et exprimer leur opposition, les propriétaires terriens et les acquéreurs de parcelle de la localité ont prix d’assaut la voie inter-état. Une stratégie que la police a fini par réprimer (lire ici) après des heures de matraque et de bastonnade. Il faut signaler que le montant proposé aux propriétaires terriens varie entre soixante quinze francs et deux milles cinq cent francs. Ce qui est une injustice selon les sinistrés.

Voici les prix de dédommagement au mètre carré et par zone adoptés

  • Zone 1 : Bordure de la Rnie2 (0 à 50 m), côté Golo-Djigbé 2500 FCfa
  • Zone 2 : Bordure de la Rnie2 (0 à 50 m), côté Tangbo-Djèvié : 2 250 FCfa
  • Zone 3 : Bande de 50 à 100 m de la Rnie2, côté Golo-Djigbé : 2 250 FCfa
  • Zone 4 : Bande de 50 à 100 m de la Rnie2, côté Tangbo-Djèvié : 1750 FCfa
  • Zone 5 : Bande de 100 à 1 000 m de la Rnie2, côté Golo-Djigbé : 700 FCfa
  • Zone 6 : Bande de 100 à 1 000 m de la Rnie2, côté Tangbo-Djèvié : 450 FCfa
  • Zone 7 : Zone de 1 000 à 2000 m de la Rnie2, côté Golo-Djigbé : 300 FCfa
  • Zone 8 : Zone de 1 000 à 2000 m de la Rnie2, côté Tangbo-Djèvié : 175 FCfa
  • Zone 9 : Zone de 2000 à 6 000 m de 10 Rnie2, côté Glo-Djigbé, exceptée une bande de 1km ou sud : 150 FCfa
  • Zone 10 : Zone de 2000 à 6 000 m de 10 Rnie2 côté Tangbo-Djèvié, exceptée une bonde de 1 km ou nord après 4 000 m vers Tori : 125 FCfa
  • Zone 11 : Zone de 6 000 à 7 000 m de la Rnie2 vers Tori; exceptée une bande d’1 km des côtés de Tori et Ouèdo : 100 FCfa
  • Zone 12 : Bande d’1 km des côtés de Tori Cada, Avamè et Ouèdo : 75 FCfa
  • Zone 13 : Bande d’un kilomètre côté Ouèdo: 100 FCfa.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Honorine Il y a 3 mois

    Simplement ridicule

  • Avatar commentaire

    Il n’y a pas de cohérence dans la manière de faire de ce gouvernement délinquant. Pas très longtemps nous avons assisté à la saisie des parcelles, par le gouvernement Talon, dans l encablure de Sheraton Hôtel et dans certaines zones de Cotonou sous prétexte que les propriétaires avaient acheté ça à des prix dérisoire… Alors pourquoi Patrice talon et ses bande d’acquérir l’héritage de pauvres paysans à de prix cent fois plus bas que les terrains saisie à Cotonou par le même gouvernement….?

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    75 FCfa /m2 ! ça fait 11 centimes d’euros/m2 ! Il y a une faute de frappe ?

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    Ces prix au mètre carre sont retenus sur la base de quelles études?
    De mon point de vue, ces prix ne reflètent aucune réalité sociale encore moins économique des localités concernées.
    Nous sommes face à une véritable insulte.

    La constitution du Bénin dit en cas d’expropriation pour cause d’utilité publique il faut un juste dédommage.

    Ces prix proposés sont justes?
    Je me demande si ceux qui prennent les décisions savent faire preuve d’un minimum de rigueur dans leur travail ?

  • Avatar commentaire

    Moi je voudrais savoir si ces prix ont été fixés au hasard. Est ce que ces prix ne respectent pas les textes? 
    Si oui, la meilleure formule n’est pas d’endommager les quelques voies bitumées que nous avons. Il faut négocier d’apres moi. 
    Ils vont se faire mater pour rien. L’expropriation n’a jamais arrangé les populations. Ça a été toujours comme ça malheureusement. Ça fait mal mais moi je pense qu’il vaut mieux discuter car l’etat Est très fort.

  • Avatar commentaire
    Sourou Il y a 3 mois

    Les béninois seront sans abri sur leur propre terre natale. Vive le développement à la talonnienne. Ceux qui soutiennent bec et ongle Talon sans avoir la mesure de le recadrer sont les premiers ennemis du Bénin. Aiment-ils vraiment ce pays ? Veulent-ils la Paix ?