Orden Alladatin : « La loi sur le retrait du droit de grève a été votée de façon incidente »

Orden Alladatin : « La loi sur le retrait du droit de grève a été votée de façon incidente »

Le débat sur le retrait du droit de grève entrant dans le cadre de la soirée politique initiée par cette fondation allemande a fait entendre des choses qui crèvent l’œil. Plusieurs propos dont ceux du député Orden Alladatin, rapporteur de la commission des lois.

Bénin : « Les salaires politiques renforcent davantage la position des syndicalistes…»

Plusieurs arguments sont avancés pour justifier le contexte du vote sur le retrait du droit de grève. S’expliquant devant un parterre de participants composés d’acteurs politiques, de juristes, des journalistes, et acteurs de la Société civile, l’honorable Orden Alladatin a semblé rejoindre le ,président de l’Assemblée nationale dans ses propos.

Ce dernier avait affirmé que c’est avec un pincement de cœur que les députés ont voté le retrait du droit de grève aux agents de la santé, aux forces paramilitaires et aux magistrats. C’est a priori avec ce même remord que le rapporteur de la commission des lois a affirmé : « La loi sur le retrait du droit de grève a été votée de façon incidente ». Il a indiqué qu’il était porteur d’un projet de loi sur la modification du statut général des agents de l’Etat.

Mais les députés ont voulu faire d’une pierre deux coups avec cette parade qui conduit l’administration dans une crise sans précédent. Il faut rappeler que ses propos ont plus que choqué qu’une participante n’a pas hésité à rétorquer : « C’est très dangereux que les députés s’amusent avec plusieurs années de lutte ». Des interventions, il y a avait plus une prise de position contre cette loi et les actes que les députés posent.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire

    Ce Monsieur je l’ai connu à l’UNB. Étudiant en droit, il était aussi comédien de la troupe théâtrale des étudiants. Apparemment la comédie à pris le pas sur le droit même en étant à l’assemblée. Pourtant d’autres de sa promotion ont été député à l’assemblée nationale sans pour autant être comique.

    • Avatar commentaire
      Sossou Il y a 7 mois

      Mais tu parfaitement raison. Ce qui me gêne, c’est que ce type quand il portait la casquette de société civile, il nous faisait croire qu’il était sérieux, alors que c’est vendu et un opportuniste. Lui qui défendait ongle et bec la démocratie veut aujourd’hui saccager cette même démocratie. C’est impardonnable

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Une si importante loi , devant boulverser le tissu social du benin , votée à la hussarde , de façon incidente 😡😡😡?
    N’ai-je pas raison de dire ici que ces gens ne sont pas préparés pour diriger le benin ! Qu’ils dégagent et de suite .

  • Avatar commentaire
    Stan BOSSOU Il y a 7 mois

    J’encourage nos chers députés surtout ceux de la majorité à continuer toujours dans leur égarement, le peuple béninois sait aujourd’hui la qualité d’hommes qu’il a envoyé à l’assemblée, chacun d’eux va répondre de ses actes en son temps. RDV 2019…B@$

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 7 mois

    Il se pose un véritable problème de qualité des hommes qui animent la vie politique au Bénin.

    Plutôt que de dialoguer sincèrement pour éviter les crises, ils préfèrent tout simplement remettre en cause les fondements même de notre système démocratique.

    Personne n’a obligé Patrice Talon à être Président du Bénin. Et le pays n’est pas son entreprise où il peut se permet tout.

    Et voilà le vrai visage de ceux qui le soutiennent. Des opportunités, des hommes sans conviction qui ne pensent qu’à eux et non l’intérêt du pays.

    Après cet échec, Patrice Talon ne va t il pas tirer les conséquences de ses échecs?

    Aidez moi à lui dire qu’il n’est pas à la hauteur de la tâche. Il fait perdre du temps et de l’argent au pays par son amateurisme.

    • Avatar commentaire

      Pire si c’est de cette façon qu’il dirige ses entreprises, c’est par miracle que ces dernières survivent. Ce miracle à ne pint se tromper est la corruption des agents de l’état, accointance avec les régimes Soglo, Kerekou et Yayi. De fait ce n’est qu’un truand comme aiment certains Beninois.
      En affect il nous perd le temps. Le mal étant déjà fait, il faut négocier sa démissio, ou à défaut voir avec L Z  qui ne traîne pas des casseroles pour être premier ministre et conduire ce mandat à terme.

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 7 mois

        Toi tu vis sur Pluton ou comment?. Tu rêves en couleur sous le soleil. C’est des signes précurseurs de l’hystérie hein. Vite vite chez le psy.

        • Avatar commentaire

          Aucune hysterie Monsieur. Une bonne lecture vous permettra de comprendre que Talon comme  PR lui même sait que c’est du passé. Sinon comment comprendre son rapprochement avec Houngbedji. 
          Pour incapacité notoire il ne lui reste que la renonciation.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 7 mois

    Ces propos sont irresponsables.