Protocole à l’acte constitutif de l’UA relatif au Parlement panafricain : L’institution régionale renforcée

Protocole à l’acte constitutif de l’UA relatif au Parlement panafricain : L’institution régionale renforcée

Les députés ont examiné et adopté le mardi écoulé, à l’unanimité, le projet de loi portant autorisation de ratification du Protocole à l’acte constitutif de l’Union africaine, relatif au Parlement panafricain adopté à Malabo en Guinée équatoriale le 27 juin 2014.

UIP : La situation des migrants et des réfugiés au cœur des échanges

L’adoption de ce texte de loi vient combler un grand vide, autrement dit notre pays le Bénin adhère désormais à la réforme visant à muter le Parlement panafricain en un organe législatif de plein pouvoir, capable de voter des lois opposables aux Etats membres de l’Union Africaine (UA). Selon le rapport présenté en plénière par la commission des relations extérieures présidée par l’honorable Nassirou Arifari Bako, l’intérêt du Bénin à ratifier le protocole est multiple.

Cette ratification témoigne de la volonté du gouvernement béninois à permettre à l’UA et au Parlement panafricain d’atteindre leurs objectifs. En effet, depuis sa création en mars 2004, le Parlement panafricain a formulé sans succès des recommandations importantes, notamment dans les domaines de la paix, de la sécurité, de la lutte contre la famine, des changements climatiques et des déplacements en Afrique. Transformé en un organe législatif, le Parlement panafricain peut élaborer des lois-types qui, une fois adoptées par les différents Etats, peuvent s’appliquer à tout le continent. Précisons que cette ratification fait du Bénin le douzième pays sur les 54 Etats membres de l’Union Africaine à avoir adhéré à ce Protocole.

Plusieurs députés n’ont pas caché leur satisfaction après l’adoption de ce texte de loi. Pour l’honorable Rosine Dagniho, membre du Parlement panafricain, c’est une fierté pour les parlementaires membres de cette institution régionale qui auront désormais la tête haute à l’ouverture des travaux de la prochaine session ordinaire du Parlement panafricain, prévue pour le 2 mars prochain en Afrique du Sud

Commentaires

Commentaires du site 0