Retard dans l’adoption du budget de Lokossa : le préfet Komlan Zinsou prend ses responsabilités

Retard dans l’adoption du budget de Lokossa : le préfet Komlan Zinsou prend ses responsabilités

Le préfet du Mono a donné son aval pour l’exécution du douzième provisoire de la commune de Lokossa. C’est à travers l’arrêté portant substitution d’action en vue de la mise à exécution des recettes et dépenses de la commune de Lokossa.

Enset de Lokossa : Après avoir protesté contre le paiement des frais accessoires, les frondeurs capitulent

Le maire Pierre Cocou Awadji est désormais autorisé à engager, liquider  et mandater mensuellement « les dépenses de fonctionnement (de la commune) dans la limite du douzième de celles inscrites dans le budget 2017 ». Selon le quotidien La Nation qui a rapporté l’information, l’autorité communale a aussi les coudées franches pour engager, liquider et mandater les dépenses d’investissement dans la limite du quart des crédits ouverts au budget de l’année 2017. La décision préfectorale exige du  conseil communal, l’adoption  du budget primitif de la commune avant le 31 mars 2018

« La conseil communal de Lokossa devra prendre les dispositions pour voter le budget exercice 2018, au plus tard le 31 mars 2018 » renseigne l’arrêté.

Cette décision préfectorale intervient après le refus des  conseillers frondeurs d’adopter ce douzième provisoire  de la commune. Le préfet Komlan Zinsou avait pourtant  demandé au conseil communal de procéder à son (douzième provisoire) adoption  au plus tard le lundi 22 janvier 2018.Sa demande n’ayant pas été respectée par le conseil communal à cause des conseillers frondeurs, le préfet a donc pris ses responsabilités.

Commentaires

Commentaires du site 0