Union africaine : Alpha Condé s’interroge sur l’utilité des Casques bleus sur le continent

Union africaine : Alpha Condé s’interroge sur l’utilité des Casques bleus sur le continent

À l'occasion de la trentième réunion de l'Union Africaine à Addis-Abeba en Éthiopie, le président guinéen et accessoirement dirigeant de l'UA, Alpha Condé, s'est fait remarquer pour s'être posé la question de l'utilité des Casques bleus de l'ONU en Afrique.

Attaques terroristes au Burkina Faso : le plaidoyer d’Alpha Condé

En effet, au cours d’un discours aux airs de bilan, celui-ci s’est tourné vers le chef des Casques bleus, le secrétaire général de l’ONU António Guterres.

S’adressant directement à lui, Alpha Condé l’invective, remettant ainsi en cause la présence de l’ONU sur le sol Africain. Réitérant son soutien aux décisions prises par les Nations Unies, le chef d’Etat a tout de même pris pour exemple la situation du Congo Kinshasa, où près de 20.000 Casques bleus ont été déployé pour des résultats peu probants.

Après une telle attaque, le secrétaire général António Guterres n’a pas vraiment réagi. Impassible, celui qui a déjà assuré que « l’ONU ne pouvait pas tout faire », a encouragé l’Afrique à se faire entendre. Qualifiant notamment l’initiative du G5 Sahel de modèle à suivre pour les Africains, Guterres a profité de cette tribune afin de demander une aide financière plus conséquente, notamment de la part des États-Unis. Ces financements auront pour objectif d’alimenter ce genre d’initiatives dont le but est de permettre à l’Afrique de devenir plus indépendante.

Commentaires

Commentaires du site 0