9e Festival du nouvel an chinois au Bénin

9e Festival du nouvel an chinois au Bénin

La 9e édition au Bénin du Festival du nouvel an chinois, Happy chinese new year (Hcny), s’est ouverte jeudi dernier avec comme invité, la troupe artistique de la province de Guizhou.

Corée du nord : Donald Trump critique sans ménagement la Chine

Les plus grands tableaux artistiques de l’édition 2018 du Happy chinese new year (Hcny) au Bénin, sont assurés par la troupe de la province de Guizhou. C’est depuis le jeudi 1er février dernier, où les acrobates, les danseurs et les chanteurs de cette équipe venue de Chine, ont donné leur premier spectacle au Centre culturel chinois (Ccc) de Cotonou, juste après la cérémonie officielle de lancement de ce festival révélateur du patrimoine culturel chinois.

C’est une troupe représentative de 49 ethnies vivant dans cette province située au sud-ouest de la Chine. De son répertoire, elle a offert au public béninois des voyages dans le patrimoine traditionnel de ces ethnies, avec des prestations comme le chant choral des Dong, inscrit au patrimoine culturel de l’Unesco. C’est un répertoire qui raconte  l’histoire et le quotidien des peuples de cette province. Comme à travers cette danse des femmes Miao, encore appelée danse papillon. En réalité, le papillon est un insecte vénéré par les Miao. Comme une mère, elle constitue pour eux une protection et leur donne l’espoir de vivre heureux grâce à ses multiples couleurs. L’histoire raconte que « le papillon est l’image du premier ancêtre des Miao ».

Dans le tableau solo de l’instrumentiste Haizhong Zhang, on découvre également comment à Guizhou le bambou et les feuilles de bois sont des instruments de musique. L’harmonie que Haizhong Zhang produit en sifflant feuilles et bambous, n’a rien à envier à une flûte moderne. Et le peuple de Guizhou s’y plait bien avec la douceur et la tendresse, mais aussi la force magique qui la caractérisent. Ce sont des qualités qu’expose la troupe dans son numéro d’acrobatie et de ballet sur les épaules.

« Le spectacle de ce soir est une démonstration et le partage de nos valeurs culturelles », défend le conseiller culturel de l’ambassadeur de Chine près le Bénin et directeur du Ccc, Jun Wei.

Ceci à ses dires, participe du renforcement de l’amitié qui existe entre le Bénin et la Chine depuis des décennies.

A noter que la présente édition du Hcny est célébrée sous le signe du chien, l’animal du nouvel an chinois qui s’ouvre le 16 février prochain selon le calendrier lunaire. Le chien symbolise la fidélité, la simplicité, la prospérité et la fortune, dans la tradition chinoise. C’est le meilleur ami des Chinois

Commentaires

Commentaires du site 0