Affaire Marck : Le béninois Maixent Accrombessi et son épouse auditionnés par la justice française

Affaire Marck : Le béninois Maixent Accrombessi et son épouse auditionnés par la justice française

Le béninois Maixent Accrombessi et son épouse ont été auditionnés par la justice française en milieu du mois de janvier 2018 , dans le cadre de l’instruction sur les mouvements financiers provenant du groupe équipementier français Marck.

Equipe de France : Didier Deschamps ne compte pas partir

L’information émane de La Lettre du Continent. Au cours de son audition par le juge parisien, Maixent Accrombessi a été invité  à « s’expliquer sur le versement par Marck (groupe équipementier), en 2005, de 300 000 euros sur les comptes de sa société CITP basée au Gabon et de deux millions d’euros reçus via sa société AIKM, immatriculée au Bénin, son pays d’origine » .

En effet, il lui est reproché d’avoir reçu de l’argent en l’échange de l’attribution par le Gabon, d’un marché public de 7 millions d’euros au groupe équipementier Marck en 2005

C’est la troisième fois que l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo est écouté dans le cadre de  cette affaire pour laquelle il a déjà été mis en examen pour « corruption passive d’agent public étranger, blanchiment en bande organisée, corruption passive et faux et usage de faux ». L’épouse de M Accrombessi également présente à cette audition a été interrogée sur d’éventuelles opérations depuis les comptes de son mari vers une société française du nom de SCI Palimah. Il faut préciser qu’elle n’est pas mise en examen dans le cadre de l’affaire Marks.

Commentaires

Commentaires du site 0