Bénin : « Aucune loi n’est respectée », selon Kassa Mampo

Bénin : « Aucune loi n’est respectée », selon Kassa Mampo

Les lois sont violées sous le régime de la rupture, d'après Kassa Mampo, secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb)

Restriction des libertés au Bénin : la rupture marche dans les pas de la révolution

Le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin a exprimé sa désolation sur le non respect récurrent des textes de lois au Bénin. Sa réaction, en réponse aux différents agissements des autorités gouvernementales et préfectorales contre la liberté de manifestation est un appel au gouvernement à considérer les observations des partenaires sociaux, pour le dégel des crises sociales.

Plusieurs fois, les secrétaires généraux de confédérations ont attiré l’attention des autorités sur  le fait que l’interdiction des manifestations publiques constitue une menace à la paix… Puisqu’une suite favorable n’est donnée aux préoccupations que les syndicalistes expriment, Kassa Mampo a profité de la rencontre sur les négociations pour le dialogue social, pour déverser sa colère. « Aucune loi n’est respectée »,  a fait remarquer Kassa Mampo.

Il en veut pour preuve, les défalcations sur le salaire des travailleurs pour fait de grève, l’interdiction de la marche des femmes ce mardi avec les mesures sécuritaires du préfet Modeste Toboula « pour empêcher les femmes d’aller voir leur fils au Palais pour lui dire que ça ne va pas, qu’elles ont faim… ». Sur la question du préfet, Kassa Mampo a rappelé aux ministres qu’ils avaient pourtant pris l’engagement de l’encadrer. Il se désole que malgré tout, aucune disposition n’est prise par le gouvernement pour honorer ses engagements.  

 

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 6 mois

    J’espère que ce syndicaliste sera élu président prochainement, candidat de fsp il est virulent. Pauvre de mon pays. Utiliser les femmes à leur fin tous les moyens sont bons. Sachez que vous exagérez dans vos revendications fantaisistes.