Bénin : Le Bmp soutient Patrice Talon et annonce la fin de la récréation

Bénin : Le Bmp soutient Patrice Talon et annonce la fin de la récréation

BMP au Bénin : La défense mécanique du gouvernement fait perdre la raison

C’est à la faveur de la conférence de presse que des députés membres du bloc de la majorité parlementaire, ont animée hier mardi 27 février 2018 à l’hôtel Azalaî de Cotonou que les députés du Bmp ont fait leur rentrée politique. Face aux professionnels des médias, le coordonnateur du Bmp Jean-Michel Abimbola et six autres de ces collègues, ont opiné sur quatre sujets d’actualité. Ils n’ont pas manqué d’annoncer la fin de la récréation, ainsi que le soutien indéfectible du Bmp aux actions du président Patrice Talon.

Le coordonnateur du Bmp, Jean-Michel Abimbola, a dans son propos liminaire expliqué la philosophie de gouvernance du président Patrice Talon qui se fondent sur des réformes qui bien que douloureuses à admettre, doivent produire à termes de la joie et le bien-être à tous les citoyens. Mais pour que cette transformation souhaitée de la qualité de vie, des comportements et du pays se produise, il faut de la part des populations, un minimum de sacrifices. Cette mise au point faite, les six autres collègues sur le présidium se sont prononcés sur quatre sujets d’actualités.

De la non-désignation des représentants du parlement au Cos-Lépi

Le député Gérard Gbénonchi a expliqué que la décision de la Cour qui faisait injonction au parlement de désigner ses 9 représentants au Cos-Lépi au plus tard le 21 décembre 2017 est arrivée au moment où le parlement était en pleine session budgétaire. Il relève toutefois que le président de l’Assemblée nationale a transmis cette décision à la commission des lois. Démontrant ainsi que si ces membres ne sont pas encore désignés jusqu’à lors, c’est parce que le président de l’Assemblée veut respecter le règlement intérieur du parlement. Il annonce que le parlement n’étant pas actuellement en session, ces représentants seront certainement désignés lors de la prochaine session d’avril 2018. Par ailleurs, Gérard Gbénonchi fait remarquer que selon la loi, c’est la liste de la Lépi de la dernière année avant les élections qui sera utilisée. Ce qui veut dire techniquement que c’est la liste du Cos qui sera installé en juillet 2018 qui servira pour les élections de 2019. Par conséquent, c’est faire des économies à l’Etat que de se passer de l’installation des Cos-Lépi intermédiaires. Le même Gbénonchi reconnaît en même temps que le parlement ne fait pas la promotion du non-respect des lois de la République.

Sur les demandes de la levée des immunités parlementaires

Orden Alladatin a rappelé qu’au cours d’un séminaire parlementaire qui s’est déroulé à Dassa en 2017, les députés avaient pris l’engagement à l’unanimité devant le garde des sceaux, d’apporter leur caution à la lutte contre la corruption. Promettant d’aller jusqu’à la levée de l’immunité parlementaire d’un des leurs si cela s’avère nécessaire. Alladatin affirme donc que c’est cet engagement qu’il faudra à l’occasion traduire en acte. Il a expliqué la faisabilité de cette procédure au plan juridique et évoquant les dispositions des articles 136 et 137 de la constitution et les articles 70 et 71 de la loi organique de l’Assemblée nationale et l’article 86 de la même loi pour ce qui est des anciens ministres. Pour Orden Alladatin, ces demandes de levée d’immunité et d’autorisation de poursuites ne constituent des actes d’acharnement plutôt le désir du gouvernement de lutter contre la corruption. Relevant au passage qu’un grand soutien au régime se trouve actuellement dans les mailles de la justice.

Du retrait du droit de grève et la reprise des mouvements de grève

L’honorable Louis Vlavlonou trouve que même si la grève peut être un moyen de revendication d’un droit, en abuser est un problème. Il a expliqué que ce sont les abus constatés dans l’expression du droit de grève qui a amené certains députés en collaboration avec le gouvernement à penser à une loi de retrait de ce droit de grève. Il a exprimé sa déception vis-à-vis des magistrats qu’il désigne comme des « sachants du droit », le fait d’avoir opté d’aller en grève juste après que ladite loi ait été votée au parlement. Il soutient que ces magistrats auraient attendu que

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire

    Quel sort…que dieu..a destiné…pour ce peuple…pourtant beni..par lui d’apres..certains..

    De 1960…à 1972…il était obligé de faire un choix…entre trois personnes..apity,maga et aho…

    De 72..à 90…..le voilà contraint…à l’exil..ou bine dire héhouzou dan dan….

    Je passe..sur l’époque soglo et les 10 ans de la montée en haut…du caméleon.

    Aujourdhui…ce meme peuple se voit contraint…de choisir..entre yayi et talon…et pourtant…et pourtant…dans ce cas de figure…il n a pas de choix…qui tienne…n’est ce pas..

    Ce duo…qui nous nargue..depuis 12 ans…a une réalité…c’est un deal….dans lequel..un homme tres futé…talon..a misé…sur un cheval..comme on joue au pmu

    Il mise gros…le cheval…sort avec une bonne cote….mais au moment de passer..à la caisse…on lui refuse..de prendre tout le blé…et il se fache..

    A titre personnel…je lui donne raison(talon)

    Ne dit on pas…qui ne risque rien n’a rien……?

    Le voilà…aujourdhui..patron du pmu et du champs de courses…et il est le maitre des chevaux et des jockers..

    Quel..genie..!!!

    Ce type…est un compétiteur né…et je le trouve..cyniquement honnete

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er Il y a 4 mois

      Pour une fois je suis d’avis avec toi Aziz !!!

      Et au lieu de le combattre , il faut négocier et le flatter pour qu’il n’emporte pas toutes les recettes et tout le benefice.

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 4 mois

      Compétiteur né, même *******************. Paysan soutient 16000 emplois directs et indirects à venir à Glodjigbe et d’autres dizaines de centaines à pendjari. Pas mieux que partager 500/1000 sous prétexte “qu’ils ont faim”? Peut-être que le conseiller en 20000 par an et “du minimum social commun” de olla peut aviser?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    Ah !  Ah ! Ah ! Agadjavi est piqué au vif , je me félicite .
    En tous cas c’est pas toi qui tiendra  la corde pour me pendre , pauvre klebé de l’autre pillard 

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 4 mois

    Des députés, plutôt que d’être les portes voix des populations en souffrance, pensent à leur carrière politique pour faire la danse du ventre à Patrice Talon!!!

    Que des misérables !!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    Dites à bocco de bien regarder et analyser ce podium de minables , traitres , des hommes sans foi qui n’ont de lois que celles qui les arrangent eux seuls , pas la grande masse .
    Bocco a-t-il remarqué que le PRD , parti dont le poids à l’assemblée est important ( 11 deputés au moins ) n’est pas représenté sur le podium , , même si seul ahouevouebla est présent , n’a pas pris la parole ? 
    Est-ce à dire qu’entre le poulain talon  et son mentor de houngbedji quelque chose sent mauvais ? 
    Que talon songe à filer quelques milliards volés à houngbedji , et celà pourrait s’arranger ; pour l’instant , nous on rigole seulement , en regardant cette bande d’enfoirés se moquer des beninoises et beninois 

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 4 mois

      Quand l’ivrogne de Tchaourou (ton dieu-le-père) avait acquise à sa demagogie nombriliste toute une armée de “dépités” godillots (la fameuse legislature des pin-pan), tu ne trouvais rien à dire. Blokonnou va!!! Meme si les Beninois devaient degager Talon, ce ne serait certaienement pas pour voir revenir aux affaires les drosophyles du Yinwêland.

      Vas te faire pendre!

      • Avatar commentaire

        Agadjavi c’est bien toi qui est un drosophyle sauvage aux yeux rouges et aux ailes vestigiales n’est-ce pas? souvenirs cours de génétique terminale D. Attention Agadjavi ,respect aux aînés et aux anciens présidents hein.

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 4 mois

      Et combien Olla a filé à Houngbedji pour louer le logo PRD?

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR Il y a 4 mois

        Toi aussi , paysan , si j’en avais autant , j’allais pas faire la poche au patron d’ebomaf 😂😂😂

  • Avatar commentaire

    @OLLA OUMAR, quand tes amis de l’opposition viennent pleurnicher , il n’y a de balivernes!!!! Il faut être OLLAR OUMAR pour avoir cette lecture des choses.

  • Avatar commentaire

    Avec l’empty suit” ( nullard en costume) d’Abimbola comme coordonnateur, on voit bien la nature de ce BMP. Apatrides affames et transhumants!
    Voila quelqu’un qui n’a meme pas attendu le 2nd tour des elections de 2016 pour abandonner son camp !
    Un depute sans conviction , apatride conduit par son seul ventre !
    Un ministre du tourisme -sous YAYI- incapable de faire des prevsisions d’entrees de touristes ( il nous promettait 95.000 touristes par jour soit plus de 3 million par an dans son etude de la route des peches, nous dit que le Benin recoit 400,000 touristes par an alors que les chiffres de la banque mondiale donne 200,000 et encore!
    Un plaisantin, qui a herite de ses parents le controle de la circonscription electorale , achete un diplomne d’ecole de commerce bidon en France, qui vient perorer dans notre assemblee nationale et nous demander de faire des sacrifecs !
    Quels sacrifices a -il jamis consenti dans sa vie de fis a papa transhumant ???
    Et l’autre Yehouetome, voleur de partis , qui vient nous bassiner avec la reforme du system partisan, et expliquer la transhumance par la charte des partis de 2003, comme si la transhumance de deputes apatrides et sans conviction n’existait pas entre 1993 et 2003 !
    Taisez vous et contentez vous d’engrager les sous que le corrupteur en chef vous distribue…Votre fin est proche !!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    Des balivernes , qui ne règlent pas encore les problèmes galopants des beninoises et beninois .
    BMP ( bloc de la misère prononcée) aurait dû nous éviter cette sortie