Bénin : Charly Djikou veut former des jeunes à la sculpture sur pierre

Bénin : Charly Djikou veut former des jeunes à la sculpture sur pierre

Face aux maux qui troublent la jeunesse béninoise, l’artiste plasticien béninois Charly Djikou offre une opportunité de formation professionnelle aux jeunes, pour le métier de sculpteur sur pierre ; un secteur d’activité que

Sculpture-Mode: Prince Toffa, admirateur d’un fou devenu créateur atypique

l’artiste spécialiste pense être pourvoyeur d’emplois et de richesses pour le pays. Formation à la sculpture sur pierre. C’est ce que propose l’artiste Charly Djikou, entre autres pistes de solutions au chômage, à la délinquance, aux divers vices sociaux, à l’inadéquation de certaines formations universitaires et professionnelles, et autres obstacles au plein épanouissement de la jeunesse béninoise pour sa contribution active au développement du Bénin.

C’est tout un projet conçu par l’artiste avec le soutien de certaines communes du Bénin et des structures de l’administration centrale du Bénin. Le projet aura pour base le Centre de formation des jeunes à la sculpture sur pierre, implanté à Savè. Les activités dudit centre reprennent ce jour, 12 février 2018.

Il s’agit d’une formation à la sculpture et à la transformation de la pierre en objet d’art, de souvenir et de BTP. « Le projet vise à faire des pierres que regorgent les collines et montagnes du Bénin, une mine d’or pour la production de biens commercialisés au Bénin, en Afrique et dans le Monde ».

Pour Charly Djikou, professionnel de ce domaine en tant que sculpteur sur pierre, au-delà de l’opportunité offerte aux jeunes d’exercer un métier porteur, ce projet permettra de « créer au Bénin toute une filière, celle de la production et de la commercialisation des objets d’art, de souvenir et de BTP fabriqués avec la pierre ». Ce projet vise aussi à « favoriser le rayonnement du Bénin en général et des communes des régions montagneuses en particulier, et créer une nouvelle façon et un nouveau support d’expression, d’écriture et de révélation de l’histoire du Peuple béninois et africain ».

C’est aussi de la création de la richesse et de devises pour le Bénin, et notamment pour les populations des communes des régions montagnardes qu’il s’agit. Egalement, c’est un projet de protection de l’environnement contre la déforestation.

La formation se déroulera par promotion de 50 stagiaires et par session. Elle sera beaucoup plus pratique que théorique, avec des modules tels « Connaissance de l’art et des matières sculptées et transformées », « Conception, financement et gestion de projet d’entreprise créative », « Développement personnel », « Initiation à la sculpture de la pierre », « Le métier de la transformation de la pierre », « Connaissance et gestion (valorisation et promotion) du patrimoine culturel ».

Peuvent s’inscrire, les jeunes diplômés au chômage, les artisans et artistes motivés à faire une reconversion dans l’exercice de leur métier, et les jeunes déshérités en situation difficile

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Comlan Pacôme ALOMAKPE Il y a 1 semaine

    information utile. Merci à l’artiste de donner cette chance aux jeunes béninois et africains.