Projets d’électrification villageoise au Bénin : Le député Atchadé Nourénou interpelle le gouvernement

Projets d’électrification villageoise au Bénin : Le député Atchadé Nourénou interpelle le gouvernement

Plusieurs projets d’électrification villageoise lancés à grands frais depuis le régime défunt, n’aboutissent pas et sont souvent abandonnés à leur sort sans suite. C’est le cas du projet d’électrification du village d’Anandana dans la

Adhésion du Bénin à l’Acte de 1991 de l’Upov : Les députés retirent sine die le rapport

commune de Copargo, qui a obtenu des avances de démarrage de travaux qui n’ont jamais pris corps. Le second projet en question est celui du village de Tchalinga dans la commune de Ouaké, où les travaux sont achevés avec réception provisoire prononcée depuis le mois de Mai 2017.

Malheureusement, cet ouvrage connaît déjà un début de dégradation. Face à cette situation qui crève l’œil, le député Atchadé Nourénou vient d’interpeller le gouvernement afin de voir claire dans ces différents projets d’électrification villageoise. Lire l’intégralité de sa question orale avec débat adressée au gouvernement

ATCHADE Nourénou

Député à l’Assemblée Nationale

7è législature

Porto-Novo, le 20 février 2018

QUESTION ORALE AVEC DEBAT AU GOUVERNEMENT

Objet : Electrification des villages Anandana et Tchalinga dans les communes de Copargo et Ouaké

Le gouvernement précédent, après l’électrification des chefs-lieux des communes, a fait l’option d’électrifier les chefs-lieux d’arrondissements. C’est dans ce cadre que le marché d’extension électrification du village d’Anandana dans la commune de Copargo a été attribué à une société adjudicataire qui a obtenu des avances de démarrage des travaux.

Malgré ces avances, les multiples plaintes des populations du village d’Anandana et les démarches des autorités locales à divers niveaux, ce projet salutaire pour les populations n’a pas abouti jusqu’à ce jour.

En ce qui concerne le village de Tchalinga dans la commune de Ouaké, l’entreprise « Angélique International Limited » a fini les travaux et la réception provisoire prononcée depuis le mois de Mai 2017. Alors que l’ouvrage connait un début de dégradation, sa mise en service au profit des populations tarde à venir.

Me basant sur l’article 113 de la Constitution et l’article 106 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, j’invite le gouvernement à apporter à la représentation nationale des réponses aux préoccupations suivantes :

A-VILLAGE D’ANANDANA

1- Quelle est l’entreprise adjudicataire et quelles sont les clauses du contrat qui la lient à l’État?

2- Quelles sont les garanties que cette entreprise adjudicataire a fournies pour obtenir les avances?

3- Le chantier d’électrification du village d’Anandana est-il abandonné par le gouvernement et considéré comme un éléphant blanc?

4- Si non, que fait le gouvernement pour l’extension des travaux liés au projet d’Anandana?

5- l’État béninois n’a t-il pas les moyens de dessaisir l’entreprise défaillante au profit d’une nouvelle, afin de ne pas perdre le financement de la banque mondiale lié à ce projet?

B- VILLAGE DE TCHALINGA

1- Qu’est ce qui empêche, jusqu’à ce jour la mise en service du réseau électrique de TCHALINGA pour le bonheur des populations dudit arrondissement?

2- Que compte faire le gouvernement concernant cet ouvrage en situation de dégradation?

Honorable Nourénou ATCHADE

Commentaires

Commentaires du site 0