José Pliya à propos du tourisme : « Il y a urgence à déterminer une identité (à la destination Bénin) »

José Pliya à propos du tourisme : « Il y a urgence à déterminer une identité (à la destination Bénin) »

Le directeur de l’Agence nationale de promotion des patrimoines et le développement du tourisme (ANPT) a été récemment interviewé par le Magazine le Point Afrique. José Pliya s’est prononcé sur la politique de son agence en matière de tourisme.

Centenaire de la 1ère guerre mondiale : magnifique interprétation d’Angélique Kidjo (Blewu)

Selon le metteur en scène, l’agence qu’il dirige cherche d’abord à déterminer une identité à la destination Bénin parce que le pays ignore encore sa place « dans l’océan du tourisme mondial ». Et pourtant croit savoir José Pliya, le Bénin a une histoire et une culture assez riches pour ne pas souffrir de ce mal d’identité.

« Il y a un domaine sur lequel nous sommes vraiment forts, c’est l’histoire et la culture. Grâce notamment aux rois d’Abomey qui ont structuré l’histoire de ce pays (par) le commerce des esclaves sur trois siècles et le vodoun, la religion endogène » a expliqué José Pliya. Il y a donc “urgence à déterminer une identité (à la destination Bénin)” a t-il laissé entendre

L’homme a par ailleurs évoqué les potentialités touristiques du Bénin. Pour lui, le parc de la Pendjari est une raison suffisante pour visiter le Bénin. En plus de cette réserve animalière, il y a selon lui, la cité Royale d’Abomey. Une cité qui abritera bientôt un musée chargé de raconter à ses visiteurs, l’épopée de tous les douze rois d’Abomey et de la reine .

José Pliya a aussi évoqué le musée Toussaint Louverture qui sera bientôt érigé à Allada. D’ autres destinations comme la cité lacustre de Ganvié et la ville de Ouidah sont aussi des lieux à forte potentialités touristiques selon José Pliya. A Ouidah par exemple, explique le directeur de l’Antp, le gouvernement va reconstruire la vieille ville et la  petite route des esclaves.

 

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 10 mois

    Mollah Oumar, votre refus du progrès s’illustre dans votre perception court termiste des choses…La Thailande, le Maroc, etc..ont mis plus d’un demi siècle de travail et d’efforts pour faire émerger leur industrie touristique, grâce à des études ayant permis de définir une politique en la matière, assortie de la construction progressive et ordonnée des infrastructures….Tout près de chez nous, venez visiter la station balnéaire de Saly au Sénégal…. Les premières plantations d’arbres et de cocotiers sur ce site remontent à 1963…et les premiers réceptifs sont sortis de terre seulement à partir de 1975…Au Bénin, personne pour réfléchir et construire pour le long terme….On n’en a jamais eu le temps avec les coups d’Etat, les consensus mous (conférence nationale), la dictature stérile de Kérékou I, le laisser aller de Kérékou II et le populisme de Yayi…notre pays est toujours dans la gadoue…

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      +1000

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      Sans oublier la cohorte de parasites qui infestent tous les secteurs vitaux ( administrations, presse privée, société civile, syndicats etc) et qui, à force de vegeter dans la mediocrité et la gadoue, ont fini par developper une allergie chronique à toute tentative de reformes.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    ALLOMAN , ” Jean pliya , extrait de son confort  français ” 😂😂 reste à voir .
    Tourisme au benin à déterminer encore , depuis plus de 55 ans d’indépendance, si ce n’est pas du bla bla bla cà ! 
    Et puis le tourisme ne se décrète pas , celà doit être l’initiative des hommes , des entrepreneurs , avez vous fait  déjà un tour en Thaïlande , au Maroc tout près , même en Côte-d’Ivoire qui peine à voir son tourisme décollé ? 

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 10 mois

    Mollah Oumar, Cathie et KThomas,vos réactions sont typiques de la mentalité rétrograde qui prévaut au Bénin, une mentalité rétive à tout progrès……Ce n’est pas étonnant que nous en soyons toujours à nous enfoncer dans la gadoue de la misère….On en vient à regretter d’être né dans un tel pays….Je suis persuadé que José Pliya pense la même chose lui qui s’est extrait de son confort français pour venir remettre en lumière le pays de son père…Maudits, soyez-vous….!!!!!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    à dormir debout  ; 
    Combien vont-ils payer au black ,  à ces touristes à qui ont fait déjà payer des tickets au tarif prohibitif pour voir des clowneries lors de la ” fête du vodou ” 

  • Avatar commentaire

    Du blabla!!!! et toujours du blabla, rien de concret.

  • Avatar commentaire
    K Thomas Il y a 10 mois

    Toujours et toujours et toujours des intentions… à quand donc les actions concrètes déjà réalisées?