Populisme déguisé au Bénin : Les pratiques décriées hier, refont surface

Populisme déguisé au Bénin : Les pratiques décriées hier, refont surface

A l’avènement de la rupture, ses géniteurs ont annoncé qu’ils ne verseront pas dans le populisme. Mais, le temps passe si vite que la règle n’est plus de mise.

An un de Talon: Un an d’affairisme au sommet de l’Etat

Il y a un temps pour chaque chose. Les habitudes ont visiblement changé avec le temps sous le régime de la rupture. L’annonce faite en début de mandat par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, selon laquelle aucun membre du gouvernement ne sera autorisé à participer aux manifestations publiques, s’est étiolée.

Non seulement les manifestations publiques accueillent des autorités, mais également elles en profitent pour prendre un bain de foule. Une parade politique sans doute, mais qui contraste avec les règles de départ. La rupture selon ses géniteurs, ne sera pas une occasion de populisme comme les citoyens l’ont vécu au cours des deux mandats de Boni Yayi. C’est-à-dire que le gouvernement du président Patrice Talon a démarqué la rupture avec les manifestations qui mobilisaient des citoyens autours des célébrations de messe d’action de grâce, de remerciement pour la nomination d’un cadre d’une localité du pays. De même que les séances de prière dans les Eglises et Mosquées pour le chef de l’Etat, sont autant d’actes auxquels les béninois sont habitués mais qui ont été interdits à l’avènement de la rupture. Il faut remarquer cependant que ces derniers jours, beaucoup d’événements ont mobilisé les autorités.

Que d’occasions de bain de foule ! La dernière en date est la messe d’action de grâce des femmes des marchés de Cotonou, fortement soutenues par les autorités. Le directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes, avait à ses côtés un ministre et bien d’autres cadres, tous en tenue de circonstance. Armand Gansè, directeur général de la Sogema, a indiqué comme pour taire les éventuelles polémiques, que le prix du pagne d’ensemble n’est pas extraordinaire. Depuis lors, ce dernier multiplie également les occasions pour des actions de charme à l’endroit des populations du département du Zou.

Progressivement, les actes de populisme reprennent donc sous une autre forme. Il est inutile de rappeler que même le préfet du littoral ne manque aucune occasion pour prendre son bain de foule. Pour la sensibilisation sur le Recensement administratif à vocation d’identification de la population, ce dernier a réussi à mobiliser des femmes habillées d’un même tissu imprimé. Décidément, chaque régime pratique le populisme, mais chacun avec son approche. Celle du nouveau départ n’est pas encore criante, l’avenir nous édifiera

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Prince Il y a 5 mois

    Avec l’apparition légendaire du président Boni yayi lors du 2e congrès des Fcbe à parakou.le président Patrice talon s’est vu contraint à verser dans un populisme hypocrite par la toute 1re visite de chantier. Peuples Béninois,prions que Boni yayi sorte d’avantage pour que notre cher président talon aussi sorte pour s’imprégner de la réalité que vivent les populations à la base. President Boni yayi! Pardon prochaine sortie: Glo djidjé.

    • Avatar commentaire

      je ne souhaite pas…et je ne suis pas…un pratisan…du retour de yayi…au pouvoir…

      Je ne suis pas non plus parisan…du fait que talon…par ruse et rage s’accapare…de tout…ce qui est économique..financier…et qui rapporte du blé..

      Ce duo…yayi talon….on a marre..et qu’il faut chnager..

      Cependant..j’approuve…l’homme talon dans sa vision,son diagnostic..sa vision…et son désir de changer…les choses..par des reformes audacieuses…et impopulaires….

      Enfin…je souhaite qu’il réussisse…pour les générations futures…

  • Avatar commentaire
    Franco Il y a 5 mois

    Quand le rythme change, le pas change.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 5 mois

    Il y aura toujours du populisme sous nos cieux, chaque régime trouvant la forme la plus appropriée pour lui. Le reste c’est du verbiage.

  • Avatar commentaire
    gombo offline Il y a 5 mois

    c’est le populisme “nouveau”, “tchigan” comme les ministres “tchigan”…
    La saison des distribution de billets pour achat de votes et de conscience est ouverte…

  • Avatar commentaire
    démocrate Il y a 5 mois

    Comme il n’y a plus populisme sous la rupture, le béninois (habitué à trouver le mal partout) parle de populisme déguisé.