Bénin : Renforcement de capacités en transfusion sanguine

Bénin : Renforcement de capacités en transfusion sanguine

Le Centre de formation professionnelle de transfusion sanguine, a livré sa première promotion d’étudiants. Au total vingt agents dont 9 infirmiers diplômés d’Etat, 5 sages-femmes diplômées et 6 biotechnologistes, ils ont reçu leur parchemin après huit mois de formation.

Dr Falilou Adébo : « Aucune décision de la Cour suprême ne reconnait l’ordre du Dr Aïnadou »

10 modules de formation ont été enseignés aux agents en transfusion sanguine, comprenant : l’éthique et la déontologie en transfusion sanguine, l’organisation du système transfusionnel, la promotion du don de sang, les processus de production et de distribution des produits sanguins et la transfusion clinique, la gestion des données et les maladies infectieuses transmissibles par le sang.

Les stages d’une durée de 3 mois, se sont déroulés dans les antennes départementales de l’Agence nationale de la transfusion sanguine (Ants) pendant la première moitié du temps, et dans les services de soins pendant la seconde moitié. La fin de la formation a été marquée par la soutenance des rapports de stage devant des jurys composés de spécialistes en transfusion sanguine.

A la cérémonie de sortie ce lundi, le Directeur de l’Ants le professeur Ludovic Anani, a remercié tous les partenaires de l’Ants, en particulier l’Agence française de développement (Afd) à travers le Programme d’appui à la santé maternelle et infantile (Pasmi), ainsi que le Projet d’appui aux Organisations béninoises pour le renforcement de compétences (Paorc), pour le compte de la Coopération belge. Il a exhorté les récipiendaires à s’investir dans l’amélioration de la pratique transfusionnelle dans leur milieu de travail.

L’ambassadrice de France près le Bénin Véronique Brumeaux, a précisé que cette formation permettra aux lauréats d’apporter une contribution significative à la qualité et à la bonne utilisation des produits sanguins, pour le bien de ceux qui en ont besoin.

Selon ses propos, cet appui de la France s’inscrit dans un soutien plus global au développement et à l’amélioration de la transfusion sanguine au Bénin, à travers le renforcement du plateau technique des centres départementaux de transfusion sanguine, et la mobilisation puis une meilleure sélection des donneurs, qui a nécessité un fort engagement de tous. Elle a réitéré l’engagement de la France à toujours soutenir le Bénin dans ses initiatives de développement.

« La contribution de l’Agence française de développement à l’Ants, est estimée à près de 400 millions de francs Cfa sur la période 2015-2018 », a indiqué Véronique Brumeaux.

Le bon fonctionnement du Cfpts va réduire considérablement les besoins de formation à l’étranger en matière de transfusion sanguine, selon Dr Lucien Toko

Commentaires

Commentaires du site 0