Robert Dossou sur la réforme du système partisan au Bénin : « Vouloir contraindre la liberté […] est un tort »

Robert Dossou sur la réforme du système partisan au Bénin : « Vouloir contraindre la liberté […] est un tort »

Robert Dossou s’est indirectement prononcé sur la réforme du système partisan au Bénin. C’était au cours d’une interview accordée à nos confrères de TVC ce matin.

Bénin – Législatives 2019 : Les coups bas politiques prennent le dessus sur les débats d’idées

Alors qu’il se prononçait sur la conférence nationale de février 1990, l’ancien président de la Cour constitutionnelle  s’est indirectement attaqué à la réforme du système partisan. C’est d’ailleurs la question sur le respect des acquis de la conférence nationale qui lui a permis d’aborder ce sujet de l’actualité.

Selon Robert Dossou, il ne faut pas saucissonner les libertés. « Vouloir contraindre la liberté délibérément est un tort » a indiqué Me Robert Dossou . « Le Nigéria a essayé d’imposer deux partis politiques, il a échoué . Le Sénégal sous Senghor a essayé avec trois partis politiques » sans succès également.

Ces propos de l’organisateur de la conférence nationale de 1990 sonnent comme un pavé dans la marre du chef de l’Etat Patrice Talon qui a fait de la réforme du système partisan, une de ses réformes phares. Tout est d’ailleurs mis en œuvre pour qu’elle aboutisse. Un séminaire parlementaire a été organisé sur cette  réforme la semaine écoulée.

 

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire

    Le jeu démocratique est baisé au Bénin. La réforme opportuniste de Talon ni changera rien. Avec deux ou cent partis politiques, les dés sont pipés d’avance. Le peuple à majorité analphabète est abusé et violé tous les 5 ans dans ce jeu de rôle inique qu’est l’élection présidentielle au Bénin.

    On aura beau avoir les transitions, les alternances, rien ne changera pour le peuple si ce sont toujours les initiés qui controlent le jeu! Il faut tout renverser. Le changement, le vrai, ne peut germer de cette mascarade electorale mais bien d’un nouvel élan, d’un nouvel ordre.

  • Avatar commentaire
    Sydney Il y a 9 mois

    Que fofo bèbè aille se reposer tout comme pépé Hercule nini céphore..et.mémé roro qui elle, se la coule douce à travers un calme qui apaise sa tension artérielle.

  • Avatar commentaire
    Sydney Il y a 9 mois

    Pourquoi jouer au myope quand on a une bonne vision….il y en a qui sont tellement guidés par la haine qu’ils se refusent de voir même leur bonheur.
    – Avez-vous déja oublié ce qu’a représenté le Bénin dans les années 90 en initiant la Conférence Nationale…en assurant une transition pacifique depuis quelques temps ?
    – Pourquoi donc rester sourds et aveugle à toute nouvelle initiative alors même qu’elle peut propulser positivement notre pays sur le devant de la scène ? Quelques partis politiques au lieu de plusieurs centaines serait une prouesse en Afrique ou en Afrique de l’Ouest et nous pouvons le faire.

  • Avatar commentaire

    L’homme du KO n’étais plus digne et nous avons vu tous comment Yayi l’a déguerpi de la cour constitutionnelle. Robert est un méchant et n’aime pas ce pays . Il est a la recherche de l’argent. Il suffit qu’il soit nomme et vous allez voir le contraire. Etant du Mono et soutenant Sebastien Germain AJAVON toutes initiatives venant du gouvernement Talon serait critiquée . KOIiiiii; Robert DOSSOU TU AS FAIT TON TEMPS ET LAISSE LES AUTRES ;

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 9 mois

    DES 10 MILLIONS DE BENINOIS , ROBERT DOSSOU EST LE PLUS RIDICULE.
    SURTOUT QU’IL EST RENTRE TRISTEMENT DANS L’HISTOIRE DU BENIN DEPUIS LE FAMEUX ET ODI..EUX KO DONT IL A SEUL LE SECRET AVEC BAKO ET YAYI BONI .

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 9 mois

    Merci Me , de parler , de parler juste et vrai , comme nous le souhaitons au moment  des tintamarres de la suppression avortée du droit de grève .
    Oui Me avec ruse et rage , talon veut obtenir sa révision de constitution recalée par nos vaillants et intrépides deputés , en saucissonnant la constitution issue de la conférence nationale , une des grandes œuvres de votre vie , l’un des intiateurs et organisateurs .
    Vous n’avez pas tremblé devant un général d’armée, et ce n’est pas devant un minable de talon , apprenti dictateur , corrupteur avec l’argent volé aux beninois , que vous allez trembler 

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 9 mois

    J”espère qu’il a eu l’occasion de se faire entendre au séminaire sinon il a eu tort de se prononcer comme ça sur une onde de radio. Et puis des panels ont rendu des conclusions partagées s’il ne se retrouve pas soleil fm n’est pas indiqué, Maître Dossou devra savoir qu’il n’y aura pas unanimité sur la question, avançons maintenant si cela ne marche pas après une législature on corrige. Toutes les sensibilités politiques étaient au rendez-vous.

  • Avatar commentaire

    Maître ! Il y a beaucoup d’interrogation dans le pays. il faut que des gens pleins d’expérience comme vous commencent à se faire entendre.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 9 mois

    Moi je suis contre cette réforme et je soutiens la déclaration de Me DOSSOU. Ceux qui disent qu’il faut réduire les partis à deux ou trois par une loi n’ont même jamais lu la charte des partis. Le vrai problème chez nous, c’est que personne ne veut prendre ses responsabilités pour faire appliquer la loi.

    Si la loi était appliquée, à peine 10 des 200 partis existeraient.

    Comme je l’ai déjà dit, appliquons d’abord les lois que nous avons avant d’en créer d’autres.

  • Avatar commentaire
    ADOUNSA Modeste Il y a 9 mois

    Mais k’il veuille proposer 1alternative.

  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 9 mois

    Encore lui Dossou qui a assené un coup a la démocratie par le KO de 2011?

  • Avatar commentaire

    L’homme des KO est enfin ???

  • Avatar commentaire
    Prince Il y a 9 mois

    Belle observation. Robert Dossou sort de ta tanière et parle, tu n’as plus rien à craindre. Le peuple a besoin des expérimentés comme vous pour nous édifier des mains de ces prédateurs