Côte d’Ivoire : un gendarme lynché par les populations

Côte d’Ivoire : un gendarme lynché par les populationsAmadou Gon Coulibaly,, Premier ministre ivoirien

Après que des émeutes aient éclaté en Côte d'Ivoire, un gendarme a été lynché par une foule en colère.

RHDP : Autopsie d’une mort programmée

À Bloléquin, ville de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, de graves émeutes ont éclaté après qu’un gendarme ait effectivement tenté de racketter un jeune homme, samedi matin, aux alentours de 9h, heure locale. Refusant de craquer et de payer, le jeune homme commence alors à se battre avec le représentant de l’ordre, qui sortira finalement son arme et appuiera sur la gâchette, à bout portant. Mort sur le coup, le jeune garçon n’a eu aucune chance.

Face à cette injustice, la population a donc décidé de se faire justice elle-même. Résultat, le gendarme a été lynché à mort. Après quoi, les habitants ont décidé de s’attaquer à la gendarmerie, où résident d’ailleurs, une quarantaine d’hommes, ainsi qu’aux résidences du préfet et du sous-préfet. Le calme est finalement revenu quatre heures après le début des émeutes. Dans les faits, un gendarme et un autre civil ont été légèrement blessés. Face à un contexte relativement tendu, des forces militaires ont été déployées dans la région. Des discussions ont ensuite eu lieu afin de ramener le calme dans la ville.

Fréquemment visée par ce genre de pratique douteuse de la part des forces de l’ordre, la ville de Bloléquin a cependant été le théâtre d’une rare violence, jamais signalée auparavant. Une situation qui vient d’ailleurs contredire les récentes déclarations du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, qui a assuré que la lutte contre la corruption, avait beaucoup progressé ces dernières années.

Commentaires

Commentaires du site 0