Dialogue au Togo : Jean Pierre Fabre parle des exigences de l’opposition

Dialogue au Togo : Jean Pierre Fabre parle des exigences de l’oppositionPhoto : Alphonse Ken LOGO

L’opposition togolaise ne veut pas se laisser faire cette fois-ci. Jean Pierre Fabre dans une récente déclaration estime qu’il ne faut pas aller plus loin que les aspirations des togolais

Crise au Togo : la CEDEAO s’active pour trouver une solution

La libération des détenus politiques est une condition sine qua non avant tout dialogue a semblé dire l’opposant togolais Jean Pierre Fabre. Si les mesures d’apaisement ne sont pas réglées, il pense qu’on laissera le temps à la médiation de régler le problème, car ces mesures d’apaisement constituent une condition très importante.

« L’opposition n’acceptera jamais un référendum » a confié l’opposant qui a ajouté que les parties au dialogue vont rentrer dans le vif du sujet, mais pas sans évaluer où en sont les mesures d’apaisement.

Plus loin c’est le médiateur Nana Akufo Addo qui a appelé les parties au dialogue à comprendre que l’intérêt général doit primer sur l’intérêt particulier. «  Nous détenons le destin de nos nations en main » a assuré ce dernier.

Il est à noter que les opposants exigent trois choses essentielles à savoir le retour de la constitution de 1992, le départ de Faure et le vote de la diaspora.

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 0