Enseignement maternel et primaire : La grève passe à 96 heures à la reprise

Enseignement maternel et primaire : La grève passe à 96 heures à la reprise

L’Intersyndicale de la maternelle et du primaire, à travers un communiqué en date du mardi 27 février 2018, annonce que la grève en cours dans le secteur passe à 96 heures dès la reprise des classes.

Crise au Bénin : Le gouvernement peut s’inspirer de la période Yayi (en 2015)

L’Intersyndicale de la maternelle et du primaire corse son mouvement de grève à la reprise des classes, après les congés de détente. Dans  un communiqué du secrétariat exécutif de ce collectif de syndicats, la motion de grève en cours passe de soixante douze heures (72H) à quatre vingt seize heures (96) à compter du  mardi 06 mars 2018 à zéro heure au vendredi 09 mars 2018 à minuit.

Cette décision fait suite à la conférence des secrétaires généraux signataires de la motion de grève en cours, tenue ce mardi 27 février 2018 à la salle polyvalente de l’École primaire publique Kandévié à Porto-Novo.

L’Intersyndicale note que les légitimes et incompressibles revendications telles libellées dans la motion de grève sont restées sans début de solution et soutient les éducateurs et éducatrices, les instituteurs et institutrices dans la situation qu’ils traversent depuis bientôt une semaine du fait de la confiscation des salaires par le gouvernement de la rupture.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Dans les écoles béninoises, il y a les sciences, langues,… et les grèves.
    Cette dernière matière occupe la moitié du temps les élèves, étudiants et professeurs car c’est la clef même du developpement.