Gabon : Jean Ping souhaite que le pays soit dirigé par la Présidente du Sénat

Gabon : Jean Ping souhaite que le pays soit dirigé par la Présidente du Sénat

L’opposant gabonais Jean Ping revient à la charge à moins de deux mois des élections législatives prévues pour le 28 avril 2018. Deux tendances se dégagent parmi les soutiens de ce dernier.

Gabon : Jean Ping est un « menteur invétéré pathologique » selon le camp Bongo

L’une souhaite aller à ces élections et l’autre y oppose un refus catégorique. « Le recul du bélier ne marque pas la fin du combat » dit l’adage. L’opposant Jean Ping réclame toujours sa victoire volée à l’élection présidentielle d’août 2016. Il écarte toute possibilité de participation à une autre élection tant qu’on ne lui reconnaît pas sa victoire.

Raison pour laquelle il a porté à la connaissance de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples sa requête afin qu’un gouvernement de transition soit mis en place et sera dirigé par la présidente du Sénat Lucie Milebou-Aubusson.

Pendant ce temps, deux de ses proches ont saisi mi-février le conseil d’Etat français pour invalider la victoire du président Ali Bongo. Les proches de Ping n’entendent pas s’arrêter là. Ils envisagent également porter l’affaire devant le comité des droits de l’homme des Nations Unies.

Jean Ping tient à la transition comme à la prunelle de ses yeux, mais pour l’heure la commission africaine des droits de l’homme et des peuples n’a pas encore donné son avis sur la question.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Josito Il y a 2 mois

    C’est un plaisantin. Apparemment il est complètement désarçonné, désarmé et désespéré.

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 2 mois

    Il nous emmer.de celui là avec son histoire à la c.on