Libye : Haftar pense que le pays n’est pas prêt à adopter la démocratie

Libye : Haftar pense que le pays n’est pas prêt à adopter la démocratie

Le maréchal Khalifa Haftar s’est confié récemment au média panafricain Jeune Afrique. Il n’entend pas baisser les bras de sitôt dans cette crise sociopolitique qui secoue le pays actuellement.

Arrestation d’Al-Werfalli en Libye : le maréchal Haftar ne veut pas irriter la CPI

Faisant un bref bilan de la crise libyenne, Khalifa Haftar assure qu’il mettra tout en œuvre pour réunifier le pays avec si possible l’utilisation de la force. Avant de s’attaquer au système de gouvernance en cours dans le pays, il parle de Sarraj qui manque de fermeté. Mieux il n’a pas les coudées franches pour agir. Il a de la peine à honorer des engagements auxquels il a librement consenti.

Par ailleurs, il estime que le système démocratique de l’Occident n’est pas adapté à une Libye qui est en train d’explorer les pistes d’une sortie de crise. La démocratie, à en croire le maréchal est une construction permanente, elle n’est jamais instantanée. Malgré le fait que l’armée nationale libyenne contrôle une grande part (le sud et les frontières de l’Egypte à la Tunisie), Haftar a pour souhait de donner la priorité à la politique avec l’organisation d’élection libre, crédible et transparente. Ce qui n’est pas pour maintenant, il mise sur les prochaines générations.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 2 semaines

    RESPONSABILITE HISTORIQUE DE SARKOZY
    OBAMA
    HILLARY CLINTON ET DAVID CAMERON .
    DANS TOUT CELA JE PENSE QUE CE N’EST PAS DONALD TRUMP QUI A INSTAURE LE CHAO DANS CE PAYS .