Marche de protestation à Porto-Novo : Les enseignants réclament le dixième du salaire des préfets

Marche de protestation à Porto-Novo : Les enseignants réclament le dixième du salaire des préfets

Les enseignants de l’Ouémé ne sont pas contents. Ils sont descendus hier dans les rues de Porto-Novo pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail.

Risque d’année blanche au Bénin : les élèves du Littoral tirent la sonnette d’alarme

L’information a été relayée par l’Agence Bénin Presse(à lire ici). Les enseignants exigent du gouvernement une augmentation salariale équivalente au dixième du salaire d’un préfet. Ils réclament également la signature des arrêtés d’application des statuts particuliers des enseignants du premier et du second degré  ainsi que la libération de ceux qu’ils estiment être des détenus politiques.

Le recrutement massif des enseignants au profit des écoles et collèges du Bénin figure aussi parmi les doléances de ces enseignants venus de la maternelle, du primaire, du secondaire et de l’enseignement technique. Ils  entendent continuer la lutte jusqu’à la satisfaction intégrale de leurs doléances. Selon eux, le gouvernement sera tenu responsable des déconvenues qui découleront de cette situation.

 

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Favori Il y a 5 mois

    Huumm!le dixième du salaire d’un préfet ? il y a combien de préfet au Benin?Et vous les enseignants vous êtes combien ?Vous pouvez faire la politique s’il vous plaît. le conseil des ministres,c’est toutes les semaines. le 229 a de sérieux problème .C est du délire…..

  • Avatar commentaire

    C’est la preuve une fois encore que ces enseignants ne sont pas sérieux. Tout ça c’est yinwê qui les a gâté. Ils ne se prennent pas au sérieux. Ils attendront longtemps et très longtemps cette fois ci. Fini la pagaille. Celui qui ne travaille pas n’a pas droit au salaire. Le jour où nous les contribuables qui payons les impôts allons décider de ne pas payer pendant un seul mois, nous allons voir s’ils peuvent parler. Bande de fainéants et de tarés.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 5 mois

    Le peuple vous soutient, vous qui formez, éduquez pour rendre l’homme ce qu’il est et ensuite responsable de lui-même et de la société.

    Chaque enseignant vaut mille fois qu’un repris de justice que l’on nomme préfet Sous Talon.

  • Avatar commentaire

    Ablordé gbadja.
    Tous des fainéants

    • Avatar commentaire

      La couleur de l’année est inexorablement blanche. Un enseignant n’est pas n’importe qui ni n’importe quoi. Que la bande cafards, les chenapans qui n’ont jamais été éduqués par un enseignant n’ont qu’à aller se faire voir ailleurs.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Kr ! Kr ! Kr ! Bientôt ce serait la totalité du salaire de toboula que ces enseignants vont réclamer , et là je les soutiens 

  • Avatar commentaire
    Franck Il y a 5 mois

    Vraiment ils ne sont jamais mis en grève quand le taux de réussite n’est pas performant ça c’est inconsciente professionnelle

  • Avatar commentaire

    Ils réclameront après le dixième du salaire du président. On dit qu’au Benin il y’a liberté d’ex C’est plutôt l’anar Qui fait fureur dans ce pays. Il faut les mater proprement..! 

    • Avatar commentaire

      ils veulent du blé…et beaucoup de blé..

      De là..qu’ils demandent…que le gouvernement…leur alloue des putes…pour avoir des conditions de travail..bonnes…il a juste un pas…

      C’est toujours des revendications…des memes corps..

      Ont peut leur donner…toute la richesse du pays…ils vont encore réclamer..

      Disons le comportement d’enfants gatés..quoi…

      Quand est ce que le peuple s’est mis une fois en greve..parce que nos fonctionnaires….ne sont pas performants…?